Qu'arrive-t-il aux abeilles?

Le 29 mars 2010 -

Résumé :

La dépopulation des abeilles domestiques se poursuit, mobilisant chercheurs et apiculteurs. Suspects n°1: les pesticides.

Lire l'article original

Commentaires

Exprimez-vous ! L'association Sciences et Démocratie se bat pour donner la parole aux citoyens dans les débats « science société ». Vos messages renforceront notre motivation.

Re: Qu'arrive-t-il aux abeilles?

Désabeilles-toi pour me montrer l'essaim ? :-)

Plus sérieusement les frelons asiatiques sont de même des tueurs d'abeilles à grande échelle.

Ce que je ne comprends absolument pas c'est cette peur irrationnelle des OGM qui évite trop de pesticides. Je ne vois pas en quoi un OGM qui se protège de ses prédateurs insectes seraient dangereux pour notre santé humaine.

L'abeille est un pollinisateur rare. Le miel est un aliment excellent pour la santé de même que la gelée royale.

C'est de la prospective, mais nous pouvons imaginer déposer sur chaque abeille un micro dispositif électronique reliée à une longueur d'onde spécifique qui créerait une toute petite douleur sur l'abeille si elle dépasse un certain rayon d'action autour de la ruche pour les empêcher d'entrer dans des champs de culture intensive où le pesticide est épandu. La douleur s'intensifierait d'autant plus qu'elle s'éloignerait de ses verts pâturages. J'imagine très bien l'abeille s'habituer, s'adapter à un tel dispositif.

Re: Qu'arrive-t-il aux abeilles?

Bonjour Jean-luc,

Sur les facteurs à l'origine de la surmortalité des abeilles, qui sont multiples (le frelon n'est que le dernier arrivé), je vous invite à consulter le dossier Abeilles et pesticides signalé dans la colonne ci-contre.

"Des OGM qui évite trop de pesticides" => Etes-vous sûr de ce que vous affirmez ? Certaines actus laissent entendre le contraire : http://www.sciences-et-democratie.net/actualites/etats-unis-plus-dherbic....

Autre question : le refus des OGM par une majorité d'Européens ne relève-t-il pas plus d'une opposition à un monopole (celui de Monsanto) et à un système (la préférence systématique pour des solutions brevetables, les OGM, par rapport à des solutions alternatives) que de peurs irrationnelles ?

Concernant votre idée de placer un dispositif électronique sur chaque abeille, croyez-vous que ça soit financièrement réalisable (en mettant de côté les questions de faisabilité technique et de conséquences comportementales du stress provoqué chez l'abeille ainsi équipée) ? Avec une telle solution, le prix du miel risque d'exploser, non ?

Re: Qu'arrive-t-il aux abeilles?

Bonjour Philippe,

L'apis et la puce.

Premier point :

Je suis pour les OGM si nous allons au bout du raisonnement :

- Faire pousser de plus gros fruits et en plus grande quantité, ainsi qu'augmenter leurs qualités gustatives.
- Protéger les fruits et légumes de leurs prédateurs.

- Modifier le code génétique ne doit absolument pas être une chose brevetable. Ces OGM devraient profiter aux agriculteurs et consommateurs avant tout.

- C'est au niveau de l'État que la recherche et le développement des OGM dans les laboratoires devraient être élaborés en plus des particuliers, l'État utilisant l'argent venant des citoyens. Le particulier Monsanto crée des OGM, alors il peut vendre son produit une bonne fois pour toute aux États, il est hors de question de breveter "des améliorations" au niveau de l'ADN. C'est à l'État de voir si la découverte est porteuse, puis si elle l'est, la proposer gratuitement aux agriculteurs. Les grands groupes comme Monsanto doivent être contrôlés et même démantelés s'ils ne suivent pas un protocole très strict.

Et quand je parle d'État c'est un État concerté avec les autres États.

Pour vous répondre OUI, les OGM et en l'occurrence les OGM végétaux devraient avant tout se protéger contre leurs prédateurs, ce qui, et je vous comprends, n'est pas la priorité dans les esprits tels les hommes d'affaires à la tête des "Monsanto". L'urgence étant là de se passer des pesticides en culture intensive.

Une alternative étant l'éradication des nuisibles des plantes, plus difficile sur le court terme à s'occuper, mais faisable sur le moyen terme. J'aime bien Jean-Henri Fabre mais certains nuisibles ne manqueraient à personnes, bien au contraire.

Autre possibilité c'est la démultiplication des prédateurs directs des nuisibles, de renforcer la virulence de ces prédateurs aussi, d'épandre des prédateurs génétiquement modifiés à la place des pesticides.

D'autres solutions existent.

Deuxième point :

Les peurs ne sont jamais irrationnelles, elles sont liées à l'instinct de conservation face à l'inconnu. Bref je ne vais pas écrire un discours sur le peu de connaissances scientifiques que possède 80 pour 100 des citoyens.

Un citoyen perdu face à une nouveauté à tendance à se tourner vers son chef pour le rassurer. D'où l'importance aux gouvernements d'avoir des personnes sachant vulgariser les nouveautés, en partager les avantages et les inconvénients avec des mots simples.

Pour moi nous ne sommes pas encore sortis de l'obscurantisme, de très gros progrès restent à accomplir. Un nombre incalculable de données douteuses ne servent absolument pas à grand chose quand l'enfant devient adulte. Il serait impératif de faire entrer la zététique dans les écoles, par exemple, pour que les jeunes cerveaux apprennent à penser par eux-mêmes.
Le système éducatif actuel est superficiel, ce sont des usines d'informations inutiles (informations que nous pouvons apprendre plus tard, adultes).

Enseigner devrait devenir réellement un art, autant qu'une science. D'abord il serait bon de cerner les informations prioritaires à enseigner aux enfants. La zététique mais aussi apprendre à apprendre, le débat (les questions étant bien plus importantes que les réponses dans un premier temps). L'étude de la psychologie doit entrer le plus tôt possible dans l'apprentissage des jeunes cerveaux.

Le but n'étant pas d'en faire des consommateurs passifs... mais des acteurs citoyens pensants,réalistes mais aussi hautement imaginatifs et plein d'espoirs.
Nous en sommes loin. Pourtant il faudrait peu de choses...

Dernier point :

Une micro puce assez basique et qui correspondrait à des impératifs techniques simples comme créer une gêne chez l'abeille (Vous avez raison les abeilles stressent facilement)si elle s'éloigne dans la mauvaise direction.
Le dispositif est relativement très très simple et la puce en elle-même serait vraiment très peu couteuse.
La gêne se manifestant si l'abeille va trop loin, que la puce ne reçoit presque plus son signal électromagnétique.

Intuitivement je pense que peut-être un faible pourcentage des abeilles pucées suffirait; elles communiques très bien entre-elles; bref faudrait tester le dispositif.

La gêne peut être simplement du fait que la puce chauffe un peu quand elle est trop loin de l'émetteur radio et se refroidit aussitôt qu'elle revient dans ses verts pâturages.

D'autres idées existent, ne jamais sous-estimer l'ingéniosité des humains :-)

Les puces doivent juste avoir un système intelligent pour qu'une autre ne s'accroche pas à l'abeille quand l'une est déjà sur place.

On peut imaginer un système astucieux pour les pucer en grand nombre et rapidement.

Si ça fonctionne, le prix d'une petite usine (une seule usine-labo suffit) à puces extrêmement simples peut être très supportable par l'ensemble des apiculteurs.

En résumé :
- Finies les abeilles malades par les pesticides
- Augmentation importante du nombre d'abeilles; n'étant plus malades elles seraient plus nombreuses.
- Une abeille saine est plus productive.
- Une seule petite usine pour créer ces micro-puces est loin d'être un gouffre financier si elle est partagée par tous les apiculteurs.
- Le stress des pesticides sur l'abeille est peut-être bien plus important qu'une petite surchauffe temporaire.
- Enfin quand les cultivateurs ne verrons plus d'abeilles chez eux ils feront des efforts côté pesticides.

Pour sauver les abeilles tout le monde est capable de payer le miel 15 % de son prix actuel, un certain temps.

Agréable journée !

JLDM

Re: Qu'arrive-t-il aux abeilles?

Le mystère de la disparition des abeilles, un documentaire Arte

http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Le-mystere-de-la-disparition-d...

http://www.arte.tv/fr/X-enius/3170068.html

Un documentaire très récent explique quasiment tout de ce problème planétaire. Je recommande vraiment aux intéressés de visionner ce film révélateur...
Durée 1h30.

Bonne journée !