A Grenoble, pas de débat possible sur les nanotechnologies

Minatec

Une centaine de militants anti-nano a empêché hier soir la tenue du débat public organisé à Grenoble. Ils « se sont mis à taper du pied. Ils ont ensuite scandé des slogans comme "No, no, nano, le débat, on s'en fout, on veut plus de nanos du tout" et ont appelé à la fermeture de Minatec, principal centre européen de recherche en nanotechnologies, situé à Grenoble. » rapporte l'AFP. Le débat a finalement été annulé alors que quelques 600 personnes avaient fait le déplacement. Ce devait être la huitième des 17 réunions publiques que compte le débat national sur les nanotechnologies.

Pour qui connaît le débat sur les nanotechnologies, les heurts étaient attendus. En effet, le mouvement anti-nano de Grenoble est connu et déjà ancien. Il s'agit d'un collectif informel de citoyens baptisé Pièces et Main d'Oeuvre (ou PMO) qui s'exprime, notamment sur la toile, depuis longtemps. Il s'était déjà mobilisé à l'occasion de l'inauguration de Minatec en juin 2006, où une manifestation avait réuni près d'un millier d'opposants. Des membres de ce groupe prennent régulièrement la parole dans les débats publics sur les nanotechnologies pour les dénoncer. Car ils assimilent ces débats à des opérations de communication ayant pour seul but d'orchestrer l'acceptabilité sociale de ces technologies. Au moment du lancement de l'actuel débat public, PMO a encore tenté de capter les internautes du débat officiel en lançant un site web intitulé « Le site du débat sur les nanotechnologies » dont ils ont largement diffusé l'adresse. Aucune raison donc pour que PMO n'intervienne pas hier soir.

Des incidents avaient déjà émaillé plusieurs des réunions précédentes. A Toulouse, de l'ammoniac déversé sur le sol avait contraint à une interruption de séance d'une vingtaine de minutes. A Lille, les prises de paroles répétées des militants avaient déjà rendu le débat impossible et contraint les organisateurs à fermer boutique bien avant l'heure.

Que faut-il en penser ? Même si certaines de leurs critiques à l'encontre de ce débat public (voir le tract diffusé) et du techno-marché sont recevables, j'avoue ne pas comprendre qu'on puisse refuser aux autres le droit de s'informer et de dialoguer.

--
(Photo de Guillaume Brialon sous licence CC by-nc-sa)

Afficher une version imprimable

Commentaires

Exprimez-vous ! L'association Sciences et Démocratie se bat pour donner la parole aux citoyens dans les débats « science société ». Vos messages renforceront notre motivation.

Re: A Grenoble, pas de débat possible sur les nanotechnologies

Bonjour,

"Qu'est-ce que tu me disais encore sur Facebook l'autre jour? Elle a bon dos l'irrationalité du grand public?
Je pense que cette nouvelle démontre que j'ai raison. Le grand public ne veut pas d'un débat rationnel, il ne veut juste pas des nanos, parce que les nanos, c'est "mal". Et les OGMs aussi."

Ceci est le commentaire d'un certain J-M.Abrassart laissé sur la page facebook de ce site.

Voici ma réponse:

C'est une hâtive conclusion que vous faites là, comment pouvez vous considérer le public comme des anti-nano ? Il y avait des anti-nanos, certes mais il y a avait aussi des gens venus pour s'informer, poser des questions, mieux comprendre. Une volonté tout à fait rationnelle et compréhensible. Je regrette vraiment l'échec de ce débat, PMO n'a pas encore compris ce qu'est un débat, un dialogue, des questions, des répondes, des contradictions, des désaccord. Et encore heureux qu'il y ait ces désaccords, sinon nous ne serions pas dans un monde très intéressant. Alors, non, nous ne savons pas encore si c'est les nanos, c'est bien ou pas, et plus les débats seront des échecs et moins nous serons en capacité de le savoir. Et non, le public n'est pas entièrement anti-nano. Je suis sur Grenoble depuis 2 ans, j'étudie dans le domaine de la communication scientifique et j'ai travaillé au CCSTI Grenoble qui à fait une expo sur les nanos en 2006, je vous l'assure, cette expo est bien la preuve que les Grenoblois veulent du débat, des infos, pour mieux s'exprimer ensuite.

Océane

Transcription de la discussion sur Twitter

@ Océane,

Tout à fait en phase avec votre réponse à J-M.Abrassart. Merci d'avoir partager votre échange ici.

@ tous, pour info :

Dans le commentaire ci-dessus, Océane cite un message reçu sur la page Facebook de S&D où avait été signalé le présent article. Ce message de J-M.Abrassart fait lui-même référence à un échange que j'ai eu avec lui sur Twitter et que je copie ici :

sciencesetdemoc : Après l'étiquette "Sans OGM", une étiquette "Sans nano" ? http://bit.ly/3rcWhB Avons besoin de vos avis avant de participer au débat public

JMAbrassart : Les craintes du grand public à l'encontre des OGM et des nanotechnologies me semblent parfaitement irrationnelles.

sciencesetdemoc : Ne parlons que risque sanitaire des nanoparticules et nanotubes. http://bit.ly/1C4StI Selon vous, il n'y a rien à craindre ?

JMAbrassart : Toute nouvelle technologie présente des "dangers" potentiels. Freiner le progrès n'est cependant pas la solution.
JMAbrassart : Au 19e siècle certains craignaient par ex. que le train ne tue les passagers à plus de 30km/h. On aurait dû l'interdire?

sciencesetdemoc : Merci de ces arguments. 35 000 décès liés à l'amiante entre 1965 et 1995. Sa toxicité avait été identifiée dans les années 50.
sciencesetdemoc : Pour S&D, il n'est pas question de freiner le progrès technique mais de s'assurer qu'il se fasse dans le respect de
principes...

JMAbrassart : Je comprends bien, et je ne critiquais pas le travail de sciencesetdemoc que je connais mal.
JMAbrassart : Je réagissais plus au discours anti-OGM et anti-nanotechnologie primaire que j'entends autour de moi.
JMAbrassart : Les attaques contre ces nouvelles technologies naissent bien trop souvent de forces anti-sciences dans la culture.

sciencesetdemoc : Effectivement, on ne parle pas des mm : qq anti-sciences radicaux Vs une majorité qui se posent des questions

Re: A Grenoble, pas de débat possible sur les nanotechnologies

Bonjour:

"C'est une hâtive conclusion que vous faites là, comment pouvez vous considérer le public comme des anti-nano?"

Vous m'aviez deja repondu dans ce sens sur Twitter l'autre jour, et je m'etais dit "OK, peut-etre que l'irrationnalite du debat sur les OGM ne se retrouve pas a l'identique dans le debat sur les nano. Wait and see."

Puis aujourd'hui vous ecrivez cela (ce n'est pas moi qui l'ecrivez, c'est vous!):

"Une centaine de militants anti-nano a empêché hier soir la tenue du débat public organisé à Grenoble. Ils « se sont mis à taper du pied. Ils ont ensuite scandé des slogans comme "No, no, nano, le débat, on s'en fout, on veut plus de nanos du tout" et ont appelé à la fermeture de Minatec, principal centre européen de recherche en nanotechnologies, situé à Grenoble. »"

Ce genre d'evenements illustre parfaitement bien le fait que - contrairement a ce que vous voulez nous faire croire - il y a bien une composante irrationnelle dans le rejet de ce genre de technologies. Je n'ai pas dit que tout le monde rejetait de maniere irationnelle, ou que personne ne voulait s'informer et debattre serainement. Mon point est qu'une partie (une partie seulement) des debats est generee - comme on peut le voir dans votre propre billet - par un rejet irrationnel des technologies. Ni plus, ni moins. Faire comme si cette irrationnalite n'etait pas presente dans ces questions consiste a se voiler la face. Il faut la prendre en compte lorsqu'on evalue les choses.

Sceptiquement votre,

Les anti-nano, irrationnels ? Pas si sûr...

Mon intention n'est pas de "faire croire" mais de partager ma vision des choses, qui repose sur un certain nombre d'années d'observation, et d'en discuter. Tout comme l'objectif de S&D est de faciliter le débat.

De même que vous n'avez pas dit que tout le monde rejetait de manière irrationnelle ces technologies, je ne nie pas que nos actes puissent reposer sur une part d'irrationnel.

Cependant, dans le cas présent des anti-nano, je ne vois pas en quoi leur comportement serait particulièrement irrationnel. J'y vois au contraire la mise oeuvre d'un plan mûrement réfléchi, calculé, par un groupe organisé, pour faire passer auprès du public sa position sur le débat, son point de vue sur la société. Ce point de vue, quel est-il ? De ce que j'en ai lu ou entendu, pour eux, la technologie en général ne vaut pas les risques qui l'accompagne. Certes, c'est une lecture particulière, extrême, du rapport entre bénéfices et risques. Ce qui me pose problème, et qui a été dénoncé ailleurs, c'est la manière dont ils veulent imposer à tous cette lecture. Mais ça ne s'appelle pas de l'irrationalité.

JM, pouvez-vous préciser votre point de vue ? A quel niveau situez-vous leur irrationalité ?

Re: A Grenoble, pas de débat possible sur les nanotechnologies

Bonjour,
Bravo pour cet article. N'oubliez pas de mentionner l'auteur de la photo qui l'illustre.

Merci.

Re: A Grenoble, pas de débat possible sur les nanotechnologies

Enfin un article sur le sujet !
Le blackout me faisait peur personnelement ! rachat de crédit

Re: A Grenoble, pas de débat possible sur les nanotechnologies

Je trouve ça navrant, parce que la science a toujours besoin de débats. Si les nanotechnologies (terme qui englobe tellement de choses de nature finalement différente que je ne comprends pas qu'on veuille les traiter en bloc, au passage) peuvent poser des questions, alors il faut qu'il y ait question : pas de réponses sans questions.
D'un point de vue pragmatique, pour les opposants eux-mêmes, la radicalité est bêtasse aussi parce qu'elle aboutit juste à ce que les choses passent en force.

Les militants de PMO vus par Sylvestre Huet, à Libération

Sylvestre Huet, journaliste à Libération, s'exprime plus longuement sur PMO dans un article paru hier. Il critique de façon argumentée leur position anti-nano, montre son absurdité.

Au passage, ma réaction à cet article.

Débat nano de Rennes annulé également

Hier soir, Rennes accueillait la 11e réunion publique du débat national sur les nanotechnologies. Cette séance a dû être annulée en raison des nouvelles perturbations qui empêchaient son bon déroulement.

@_niKas qui était sur place retranscrivait en live les évènements via Twitter :
"Le débat de Rennes arrêté par 15 activistes : cris, sifflets, banderoles"
"Estimant que les décisions sont déjà prises, sans débat, les opposants ont empêché les intervenants et le public de parler."

et partageait quelques photos :
Les guérilleros
Une spécialiste sifflée
La banderole des opposants prise à partie

Son commentaire : "Pas besoin d'eux pour être sceptique sur ce débat. Enervé par ces gueulards siffleurs qui n'ont laissé parlé personne."

Ce matin, les boycotteurs du débat (http://sourisverterennes.free.fr) donnaient leur version des faits.

Re: A Grenoble, pas de débat possible sur les ...

Bonjour,

Les photos sont très parlantes: quand l'écologie devient extrémiste et antidémocratique... Ces gens investissent leur énergie d'une bien mauvaise manière, et dans les mauvais débats. L'écologie doit se centrer sur les vrais problèmes (le réchauffement planétaire, l'état actuel de la mer à cause de la sur-pêche, etc.) au lieu de crier au loup devant les nanotechnologies...

Sceptiquement vôtre,

Re: Débat nano de Rennes annulé également

La version des faits disponible sur nanomonde.org n'est pas celle de la Souris Verte mais d'une autre personne présente.

La Souris Verte, qui appelait au boycott, n'a pas le monopole de la contestation des nanotechnologies sur Rennes.

Les photos ne sont parfois pas de très bons moyens de savoir ce qui c'est passé...

Romane

PMO partout ?

Merci de cette précision. Il est vrai que le site nanomonde.org est édité par PMO. J'imagine que des membres de PMO participaient activement à l'"animation", à Rennes comme dans les autres villes. Du coup, je me demande si ce sont des personnes de Grenoble qui ont fait le déplacement à ces débats ou si le collectif PMO a essaimé hors de son territoire natal.

Re: PMO partout ?

Lors du débat rennais, la Souris verte (s'il s'agit bien d'elle) n'a effectivement pas signé le boycott. Interrogés par le public, les militants se sont présenté comme des "citoyens lambda" ou des "chômeurs". La personne qui, de son côté, a lancé et conclut l'opération a donné une seule référence, nanomonde.org.

Re: PMO partout ?

Mon propos n'était pas de dénoncer un quelconque groupe mais d'expliquer que les opposants sont nombreux et qu'ils appartiennent à des groupes ou courants de pensées parfois différents, raisons pour lesquelles le texte lu jeudi n'était pas signé.

J'espère que ce témoignage pourra vous éclairer:

http://www.rennes-info.org/Debat-pipeau-sur-les-nanos-recit-d.html

Mon propos n'était pas de dénoncer

"Mon propos n'était pas de dénoncer un quelconque groupe".

Ce n'était pas le but de ma question non plus, rassurez-vous. L'idée est plutôt d'essayer d'évaluer l'ampleur et les motifs de la contestation. Merci de votre contribution.

La Souris Verte appelle au boycott pour libérer la parole

Arrêtons d'écouter religieusement les experts missionnés pour domestiquer les voies contestataires. Un rendez-vous rennais à noter pour participer à un discussion ouverte sur les nanos. Une discussion libérée de tout agenda électoral et d'enjeux économiques et/ou financiers.

La réunion d'auto-formation aura lieu le 29 janvier à Rennes avec une projection du film "le silence des nanos" de Julien Colin(http://www.lesilencedesnanos.com/)

C'est la Souris Verte qui initie ce moment mais comme le rappelle Romane, elle n'a pas (et ne souhaite pas avoir) le monopole). Tout le monde est invité à communiquer ses données, en citant ses sources, à faire part de ses commentaires, à imaginer un monde autrement.

Le lieu et l'heure restent encore à fixer. Plus d'infos sur le site de la Souris Verte de Rennes.

Réunion d'auto-formation le 29 janvier à Rennes

"La réunion d'auto-formation aura lieu le 29 janvier à Rennes"

Bravo pour cette initiative. N'hésitez pas à consulter notre dossier sur les nanotechnologies si ça peut aider. Il y a également sur ce site d'autres dossiers pour traiter de questions plus transversales (le principe de précaution, la recherche...). N'hésitez pas à poser des questions, à réagir aux articles qui vous paraîtraient incomplets ou inexacts...

Sinon pour le jeu de mot sur le nom, essayez avec Ergébel, ça sonne mieux :)

Débat nano de Lyon sérieusement perturbé

La séance de Lyon a elle aussi été interrompue par des militants. La salle s'est progressivement vidée de son public. A 20h30 les intervenants reprennent le débat dans la salle de repli et répondent aux questions des quelques personnes (une quarantaine) restées ou reçues via internet.

Re: A Grenoble, pas de débat possible sur les ...

Article très intéressant. Pour ceux que cela intéresse, voici le compte rendu du débat public sur les nanotechnologies http://www.debatpublic-nano.org/actualite/actualite_view.html?id=84 casino sans telechargement

Compte-rendu du débat public sur les nano

Merci de cette info ! Juste une petite rectification :
- le lien que vous donnez est celui de la vidéo de l'évènement de clôture du 23 février dernier, à la tribune duquel je suis intervenu pour Sciences et Démocratie ;
- le verbatim de cet évènement est disponible ici.

D'autre part, Jean Bergougnoux a annoncé que la CPDP rendrait son rapport fin avril.