Colloque "Le savant, le politique et le citoyen" à la Cité des sciences

01
janv.

Face aux défis du changement climatique, le Sommet de Copenhague (décembre 2009) n’a pas répondu aux attentes, et les controverses se sont amplifiées, en particulier sur le rôle et l’action du GIEC, le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat.
Un an après cette crise, et au moment où se met en place une structure d’expertise internationale analogue au GIEC dédiée à l’analyse des causes et des conséquences de l’érosion de la biodiversité, Universcience propose une première rencontre pour débattre du rôle des différents acteurs engagés dans cette entreprise d’anticipation des risques environnementaux à l’échelle planétaire.
- Que peuvent les sciences dans ces domaines ? Quelles sont les disciplines impliquées ? Quel statut donner aux projections et aux scénarios proposés par les communautés scientifiques ? Comment faire avec les incertitudes inhérentes à ces exercices d’anticipation des risques ?
- Comment le monde politique peut-il s’approprier ces données ? Quelle « langue commune » faut-il inventer ? Quelle « gouvernance » peut s’organiser pour mettre en œuvre les bonnes décisions, quand celles-ci sont nécessairement d’échelle globale ?
- Quel est, dans ce jeu, le rôle de la société civile, des ONG, des citoyens ? Quelles sont les meilleures formes à trouver pour la participation de ces acteurs à une délibération collective qui nous concerne tous et dont les impacts sont multiples ?

S&D attire votre attention notamment sur le programme du samedi :

- 9h30 : Le rôle de la société civile : citoyens et ONG
- 14h30 : Le rôle des médias et d’Internet