La place des scientifiques dans le débat