Retraités, découvrez comment échapper légalement aux impôts et à la taxe foncière !

La taxe foncière est un impôt local incontournable pour les propriétaires d'un bien immobilier, qu'il s'agisse d'une maison, d'un appartement ou même d'un parking.

Comprendre la taxe foncière et ses implications pour les retraités #

Elle est calculée sur la base de la valeur cadastrale de la propriété et est perçue chaque année par les collectivités territoriales. Face à une augmentation nationale de 7,1% l’année dernière, de nombreuses personnes s’interrogent sur les possibilités d’allègement ou d’exonération de cette taxe.

Votre quotidien sur les réseaux peut-il vous attirer des ennuis fiscaux ?

Heureusement, certaines dispositions fiscales permettent aux retraités de bénéficier d’allègements voire d’exonérations sous certaines conditions. Par exemple, si vous avez entre 65 et 75 ans et que votre revenu fiscal de référence ne dépasse pas certains seuils, vous pourriez prétendre à un dégrèvement sur votre taxe foncière.

Les conditions pour une exonération totale de la taxe foncière #

Avoir plus de 75 ans ou bénéficier de certaines allocations spécifiques peut vous exempter totalement de la taxe foncière. Cela inclut les bénéficiaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), de l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ou de l’allocation pour adulte handicapé (AAH). C’est une aide précieuse qui allège considérablement le fardeau financier des aînés les plus modestes.

Comment partir en vacances d’été sans se ruiner ? Découvrez les secrets pour 2024 !

À lire Voici le parcours de Cyril Hanouna, l’animateur télé qui a su conquérir le cœur des Français

De plus, cette exonération peut également être étendue à des résidences secondaires, à condition d’avoir plus de 75 ans. C’est une mesure peu connue mais qui peut faire une grande différence dans le budget d’un retraité.

Autres cas d’exonération méconnus #

La construction ou l’achat d’un logement neuf vous donne droit à une exonération de taxe foncière pour une période de deux ans, une information essentielle pour ceux qui envisagent de devenir propriétaires. C’est une incitation fiscale non négligeable pour encourager l’investissement immobilier.

Démantèlement d’un réseau de trafiquants à Compiègne : des armes chargées et plus de 3 kilos de drogues saisis

Si votre habitation a bénéficié de travaux de rénovation énergétique, vous pourriez également éviter de payer la taxe foncière. Cette exonération concerne les propriétés situées dans certaines communes favorisant les biens économes en énergie. Les travaux doivent être éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique et représenter un investissement d’au moins 10 000 euros pour un logement construit avant 1989.

Voici une liste succincte de conditions à vérifier pour savoir si vous êtes éligible à une exonération de la taxe foncière :

  • Âge du propriétaire (65 ans et plus).
  • Revenu fiscal de référence inférieur aux seuils établis.
  • Bénéficiaire de certaines allocations (Aspa, ASI, AAH).
  • Propriétaire d’un logement neuf ou ayant fait l’objet de rénovations énergétiques.

FAQ:

  • Quelle est la différence entre la taxe d’habitation et la taxe foncière ?
    La taxe d’habitation est due par l’occupant du logement (propriétaire ou locataire), tandis que la taxe foncière est payée par le propriétaire du bien immobilier.
  • Puis-je bénéficier d’une exonération de la taxe foncière si j’ai plus de 65 ans mais que mes revenus sont élevés ?
    Non, l’exonération de la taxe foncière pour les seniors dépend non seulement de l’âge mais aussi du revenu fiscal de référence.
  • Comment savoir si ma commune propose des exonérations de taxe foncière pour les logements économes en énergie ?
    Il est conseillé de contacter directement les services fiscaux de votre commune pour connaître les conditions spécifiques et les démarches à entreprendre.
  • L’exonération de la taxe foncière pour les logements neufs est-elle automatique ?
    Non, vous devez déclarer votre logement neuf aux services des impôts fonciers dans les 90 jours après son achèvement ou son acquisition.
  • La taxe foncière peut-elle augmenter chaque année ?
    Oui, elle peut varier en fonction de la valeur locative cadastrale de votre propriété et des taux d’imposition votés par votre commune.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :