Voici le récit bouleversant d’une femme qui a tout perdu : sa maison est squattée et elle a recours à un acte désespéré devant le tribunal

Noëlle S, une Ariégeoise de 69 ans, a fait un geste désespéré en se postant devant le tribunal de Foix avec un bidon d'essence le vendredi 29 mars.

Un acte de désespoir devant le tribunal #

Elle cherchait à ce que les autorités prennent enfin en compte sa situation précaire.

Depuis plus d’un an, les locataires de sa maison à Lesparrou, en Ariège, ont cessé de payer le loyer, la laissant dans une situation financière difficile.

C’est un cri du cœur qu’elle a lancé ce jour-là : « C’était un acte désespéré car, depuis un an, personne ne m’écoute ». Elle ne voit plus d’issue à sa situation. Son acte désespéré a été motivé par l’inaction des autorités judiciaires face à sa situation.

Endettée et vivant dans son garage #

En 2020, Noëlle S. s’est retrouvée endettée auprès de la Banque de France.

Pour tenter de s’en sortir, elle a décidé de mettre en location l’étage de son pavillon et de vivre dans le garage qu’elle a aménagé de manière spartiate. Malheureusement, le couple qui occupe la partie principale de la maison a cessé de lui verser le loyer depuis février 2023.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Ils devaient quitter les lieux trois mois plus tard, mais ils sont toujours là.

Excédée, la sexagénaire leur a coupé l’électricité en décembre, un acte illégal qui a eu des conséquences désastreuses sur l’état de l’habitation. Des champignons se sont développés, rendant le logement insalubre.

Les locataires se disent dans leur droit #

Les deux locataires affirment être dans leur bon droit. Ils accusent la propriétaire d’avoir surfacturé l’électricité, ce qui les a poussés à cesser de payer le loyer. Leur dossier de surendettement a été validé et ils prétendent ne plus lui devoir qu’un seul loyer impayé.

L’insalubrité du logement, due à l’absence d’électricité, ne permet plus à Noëlle S. de réclamer le paiement du loyer. Sans ressources, elle a un peu plus d’un mois pour remettre en état son logement.

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

Elle craint que tous ses efforts aient été vains et que sa maison lui soit confisquée.

  • La maison de Noëlle S. est squattée depuis plus d’un an.
  • Elle a fait un acte désespéré devant le tribunal de Foix pour se faire entendre.
  • Noëlle S. a dû vivre dans son garage après avoir mis en location l’étage de son pavillon.
  • Les locataires ont cessé de payer le loyer depuis février 2023.
  • Noëlle S. a coupé l’électricité, ce qui a rendu le logement insalubre.
  • Les locataires prétendent ne plus lui devoir qu’un seul loyer impayé.
Emoji Récapitulatif
😢 Acte désespéré de Noëlle S. devant le tribunal
🏠 Maison squattée depuis plus d’un an
💡 Électricité coupée, rendant le logement insalubre
💰 Locataires ne payant plus de loyer
⚖️ Locataires prétendant être dans leur droit

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :