Économie d’impôts : combien épargner sur votre PER en 2024 ?

Le plan d'épargne retraite (PER) lancé le 1er octobre 2019 est un outil intéressant pour préparer sa fin de vie professionnelle.

En effet, les contributions versées à votre PER sont déductibles du revenu imposable dans certaines limites. Dans cet article, nous allons découvrir les avantages fiscaux du PER et les plafonds de déduction pour l’année 2024.

Le PER : un double avantage pour votre épargne #

Pour rappel, le PER permet de mettre de l’argent de côté pendant votre vie professionnelle tout en réduisant votre impôt année après année.

Ce dispositif présente un grand atout fiscal puisqu’il échappe au plafonnement des niches fiscales de 10 000 euros.

Les versements effectués sur un PER sont donc déductibles, mais dans une certaine limite qui varie chaque année.

Déduction du revenu imposable en 2024

En 2024, les montants versés sur un PER individuel seront déductibles du revenu imposable jusqu’à 10 % des revenus professionnels nets de 2023, dans la limite de 35 194 euros ou jusqu’à 4 399 euros. Pour les travailleurs non salariés, la déduction correspondra également à 10 % des bénéfices imposables de l’année précédente dans une limite de huit fois le plafond de la Sécurité sociale en vigueur. À ce montant s’ajoute 15 % du bénéfice imposable compris entre une et huit fois le plafond de la Sécurité sociale.

À lire Les meilleurs placements pour un investissement de 30 000 euros en 2024

Comment optimiser votre déduction fiscale avec le PER ? #

Pour profiter au maximum des avantages fiscaux du PER, il est important d’adapter votre épargne en fonction de votre situation professionnelle et de vos revenus. Voici quelques conseils pour optimiser votre déduction fiscale :

Employés : tenir compte des plafonds de déduction

Si vous êtes salarié, tenez compte des plafonds de déduction pour déterminer le montant à verser sur votre PER en 2024. Compte tenu du plafond de déduction de 35 194 euros ou 4 399 euros, veillez à ne pas dépasser ces seuils lors de vos versements pour bénéficier de la déduction maximale.

Travailleurs non salariés : jouer avec les limites de la Sécurité sociale

Les travailleurs non salariés peuvent profiter d’une déduction supplémentaire grâce à la part de bénéfices. N’hésitez pas à ajuster votre épargne en fonction de cette limite.

À lire Ne ratez pas votre dernière chance d’obtenir une aide financière intégrale avant sa réduction drastique le 1er avril !

Quelques rappels sur les modalités de sortie du PER #

Il convient de noter que le PER offre une certaine souplesse en termes de sortie. En effet, les sommes accumulées sur votre plan d’épargne retraite pourront être débloquées. De plus, des sorties anticipées sont possibles.

La fiscalité en sortie du PER : un dernier atout à prendre en compte

Au moment de la sortie, les versements effectués seront soumis à l’impôt. Toutefois, ces derniers pourront être étalés sur plusieurs années, ce qui permet de lisser l’impact fiscal.

En somme, il est un dispositif d’épargne attractif pour préparer sa retraite. Il convient néanmoins de bien respecter les plafonds.

Étiquettes

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :