Fin de l’indemnité spécifique pour les bénéficiaires de l’AAH : un coup dur à venir

Le 30 janvier, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé la fin d'une allocation qui était perçue comme une aide précieuse pour les personnes handicapées.

Annonce de la suppression de l’allocation spécifique de solidarité pour les chômeurs en fin de droits #

Il s’agit de l’allocation spécifique de solidarité (ASS) pour les chômeurs arrivant en fin de droits. Cette mesure entre en vigueur pour tous les bénéficiaires de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH).

L’interdiction de cumul AAH et ASS depuis 2017

En effet, dès 2017, il est interdit de cumuler l’AAH avec l’ASS, sauf dans certains cas particuliers où des exemptions sont accordées. Ces situations concernent près de 15 000 personnes handicapées, qui pouvaient percevoir jusqu’à 1 516 euros par mois grâce à la combinaison de ces deux allocations spécifiques.

Le plafond de l’AAH plus élevé que celui du RSA pour une personne seule ou un couple #

Ainsi, pour pouvoir obtenir l’ASS, une personne seule doit percevoir moins de 1 271,90 euros, contre seulement 607,75 euros pour le Revenu de Solidarité Active (RSA). Il est important de noter que le montant de l’AAH dépasse le plafond du RSA pour une personne seule ou un couple.

À lire Mauvaise nouvelle de la CAF concernant l’AAH touchant de nombreux allocataires

Les conséquences de cette suppression pour les bénéficiaires #

Cette annonce soulève des inquiétudes concernant l’avenir des bénéficiaires de l’AAH. En effet, la suppression de l’ASS entraînera une baisse significative des revenus de ces personnes handicapées, qui devront alors faire face aux difficultés liées à leur handicap et à la précarité financière.

Le gouvernement justifie cette mesure en évoquant la nécessité de simplifier le système d’aides sociales et d’éviter les cumuls non souhaités. Cependant, pour les bénéficiaires concernés, cela représente une perte importante de ressources qui pourrait mettre en danger leur autonomie et leur dignité.

L’appel à une mobilisation pour défendre les droits des personnes handicapées

Face à cette décision, de nombreuses associations et organisations de défense des droits des personnes handicapées appellent à une mobilisation afin de faire entendre leurs revendications. Elles demandent au gouvernement de revoir sa position. Et de maintenir cette aide spécifique pour les bénéficiaires de l’AAH tout en travaillant sur un plan global d’inclusion des personnes handicapées dans la société.

Des pistes pour compenser la perte de l’ASS #

Avant l’entrée en vigueur de cette suppression, il est essentiel d’examiner différentes possibilités pour compenser aussi cette perte d’aide financière pour les 15 000 bénéficiaires touchés. Parmi les pistes envisagées, on peut citer :

À lire Les meilleurs placements pour un investissement de 30 000 euros en 2024

l’augmentation du montant de l’AAH pour les personnes qui étaient auparavant éligibles au cumul avec l’ASS ;
– la création d’une nouvelle aide spécifique destinée aux bénéficiaires de l’AAH en situation de précarité financière accrue due à la fin de l’ASS ;
– le renforcement des dispositifs d’accompagnement et d’aide à l’emploi pour favoriser une meilleure insertion professionnelle des personnes handicapées.

La mobilisation des acteurs engagés dans la défense des droits des personnes handicapées

Il est crucial que les acteurs concernés – associations, organisations et politiques – travaillent ensemble à la mise en place de solutions. Cela permettra aussi de garantir un niveau de vie décent et une inclusion sociale effective des personnes en situation de handicap. Cela passe notamment par une écoute attentive de leurs besoins et une réelle concertation entre toutes les parties prenantes.

Un sujet à suivre de près pour les bénéficiaires de l’AAH #

Le gouvernement va-t-il aussi revenir sur cette décision ? Restera-t-il à l’écoute des revendications des personnes handicapées et des associations qui plaident en leur faveur ? Les prochains mois seront déterminants pour les 15 000 bénéficiaires de l’AAH qui verront leur allocation spécifique de solidarité disparaître. En attendant, il semble aussi important de rester vigilant. Et de s’informer sur les dernières actualités concernant cette mesure. Ou ses possibles conséquences sur la vie des personnes en situation de handicap.

Étiquettes

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :