Prime d’activité et APL : comment ces deux aides se combinent-elles ?

Dans un contexte où de nombreux ménages français peinent à joindre les deux bouts, il est important de connaître ses droits en matière d'aides et de prestations sociales.

Parmi elles, la prime d’activité et l’APL (Aide personnalisée au logement) sont deux des principales allocations accordées par l’État pour soutenir les travailleurs aux revenus modestes et les foyers à faibles ressources. Mais comment ces deux dispositifs interagissent-ils et quels sont leurs critères d’éligibilité ? Cet article fait le point.

Rappel sur la prime d’activité et l’APL #

La prime d’activité est une prestation mise en place pour soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs aux revenus modestes. Elle dépend de la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou de la Mutualité sociale agricole (MSA) pour les exploitants et salariés agricoles. Son calcul tient compte d’un montant forfaitaire lié à la situation du bénéficiaire et de l’ensemble des revenus du foyer.

L’APL est, quant à elle, destinée aux locataires de tous âges et aux sous-locataires de moins de 25 ans résidant dans un logement situé sur le territoire français. Cette aide reste aussi gérée par la CAF ou la MSA. Et son montant varie en fonction de plusieurs critères : le nombre de personnes à charge dans le foyer, les ressources du ménage et la localisation du logement.

À lire APL : tout ce que vous devez savoir sur le nouveau calcul des aides de la CAF

Les conditions d’éligibilité

Pour bénéficier de la prime d’activité, il faut remplir certaines conditions : être âgé d’au moins 18 ans, résider en France de manière stable et effective, exercer une activité professionnelle (salariée ou non) et disposer de revenus modestes. Il reste important de noter que la prime d’activité se voit soumise à des conditions de ressources. Ce qui signifie que recevoir d’autres prestations peut avoir un impact sur son versement.

Concernant l’APL, la demande doit être effectuée auprès de la CAF ou de la MSA dont dépend le demandeur. Les ressources prises en compte pour le calcul de cette aide sont celles perçues pendant l’année N-2 (deux ans avant la demande). Toutefois, si les revenus du demandeur ont diminué depuis cette période, il peut demander une révision de ses droits afin de prendre en considération sa situation actuelle.

Peut-on cumuler APL et prime d’activité ? #

Les aides de l’État étant incluses dans le calcul du revenu mensuel, il est normal de se poser la question de la combinaison entre l’APL et la prime d’activité. La bonne nouvelle est qu’il est souvent possible de cumuler ces deux prestations, tant que les conditions de revenus le justifient. Autrement dit, percevoir l’APL n’exclut pas automatiquement le versement de la prime d’activité, et vice versa.

Impact de la prime d’activité sur l’APL

La question se pose aussi de savoir si le montant versé au titre de l’APL peut se retrouver réduit en cas de perception d’une prime d’activité. À ce sujet, il faut savoir que toucher une prime d’activité n’affecte pas le montant de l’APL. Tant que les conditions d’éligibilité restent remplies. En effet, ces deux aides se retrouvent calculées indépendamment l’une de l’autre et visent à soutenir des besoins spécifiques. Le logement pour l’APL et le pouvoir d’achat pour la prime d’activité.

À lire Les meilleurs placements pour un investissement de 30 000 euros en 2024

Ne pas oublier de déclarer ses revenus régulièrement #

Pour maintenir son éligibilité aux différentes prestations sociales, il est impératif de déclarer ses revenus trimestriellement auprès de la CAF ou de la MSA. Cette démarche permet de garantir un calcul précis des droits auxquels chaque bénéficiaire peut prétendre.

En somme, la prime d’activité et l’APL restent deux aides qui peuvent se voir cumulées, sous certaines conditions de ressources. Il est donc important de bien s’informer sur ses droits et de rester attentif à l’évolution de sa situation financière afin de bénéficier du soutien approprié de la part de l’État. Exploiter au mieux ces dispositifs sociaux peut en effet contribuer à améliorer le quotidien de nombreux foyers français aux revenus modestes.

Étiquettes

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :