Coûts des obsèques : les différences entre crémation et enterrement

Le décès d'un proche est toujours une épreuve difficile à surmonter pour les familles. Après le choc de la perte, vient le moment des préparatifs funéraires, qui impliquent plusieurs choix à faire et ont également un coût non négligeable.

Dans cet article, nous vous proposons d’examiner les différences de tarification entre les deux options les plus courantes pour les obsèques : l’enterrement et la crémation.

Les frais généraux liés aux obsèques #

Tout d’abord, il est important de rappeler que certaines dépenses sont communes à toutes les formes d’obsèques. Parmi celles-ci, on trouve notamment les coûts liés à l’accueil du corps du défunt, qui peuvent inclure, par exemple, la location d’une chambre funéraire et les frais de transport. Dans le cas où le défunt avait souscrit à une assurance obsèques ou disposait d’économies dédiées à cet effet, ces frais pourront être en partie pris en charge.

L’intervention de l’entreprise de pompes funèbres

Quelle que soit la forme choisie pour les obsèques, il sera nécessaire de recourir aux services d’une entreprise de pompes funèbres. Leurs prestations vont de l’enlèvement du corps à sa présentation dans un cercueil, en passant par les démarches administratives et l’organisation des cérémonies. Les tarifs varieront en fonction des options choisies et du lieu d’inhumation ou de crémation.

À lire Blocage imminent des cartes bancaires en France : les informations importantes à savoir

Comparaison des coûts entre enterrement et crémation #

Dans l’ensemble, on constate généralement que la crémation est moins coûteuse que l’enterrement. En effet, une crémation simple peut coûter entre 500 et 1 000 euros, tandis qu’un enterrement se situe plutôt autour de 4 000 euros. Toutefois, il est important de prendre en compte les frais annexes qui peuvent s’ajouter à ces montants de base.

Les frais spécifiques à la crémation

En ce qui concerne la crémation, plusieurs facteurs peuvent influencer le coût final de la prestation. Parmi ceux-ci, on trouve notamment le prix du gaz utilisé pour brûler le corps, qui a également augmenté ces derniers temps en raison de la hausse générale des coûts énergétiques. De plus, certaines dépenses supplémentaires comme l’embaumement, le corbillard et le cercueil, bien que non obligatoires, peuvent être ajoutées au coût global et ainsi rapprocher le tarif de celui d’un enterrement.

Les frais liés à l’enterrement

Pour un enterrement, les coûts spécifiques incluent principalement l’achat et la préparation d’une tombe dans un cimetière. Les droits de concession pour l’utilisation d’un emplacement funéraire sont payables selon le nombre d’années pendant lesquelles la famille souhaite conserver cette parcelle. Les tarifs varieront en fonction de la durée choisie, mais également selon les cimetières et les régions.

Comment faire face aux coûts des obsèques ? #

Compte tenu des montants parfois importants engagés lors d’un décès, il est crucial pour les familles de connaître les aides et solutions disponibles pour amortir ces dépenses. Ainsi, il est possible de se tourner vers la banque du défunt afin de débloquer une somme maximale de 5 000 euros sur présentation de la facture des obsèques.

À lire Livret A : la bonne nouvelle pour 56 millions de Français, voici à quoi vous attendre

Les assurances obsèques

Si le défunt avait souscrit à un contrat d’assurance obsèques ou avait prévu un capital décès, cela peut permettre à sa famille d’assumer plus facilement les frais liés à l’enterrement ou à la crémation. Il est néanmoins crucial de bien comparer et lire attentivement les termes et conditions de ces contrats avant de s’y engager.

Conclusion : choisir entre enterrement et crémation en fonction des coûts #

En définitive, il apparaît que la crémation est généralement moins onéreuse que l’enterrement, bien que divers éléments puissent influencer ce rapport et éventuellement rapprocher les deux tarifs. Il convient donc de comparer les différentes options offertes par les entreprises de pompes funèbres et de prendre en compte les spécificités de chaque situation avant de prendre une décision quant au choix entre crémation ou enterrement.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :