Investir 50 000 euros en 2024 : Assurance-vie, PER et SCPI

Début d'année est le moment idéal pour organiser son budget et réfléchir à ses investissements. Voici les placements les plus prometteurs si vous disposez de 50 000 euros à investir en 2024.

Investissements à court terme et sans risque #

Pour ceux qui préfèrent minimiser les risques ou qui disposent d’un horizon d’investissement court, il est possible de profiter de bons rendements à court terme grâce aux comptes bancaires proposant des taux attractifs pendant quelques mois seulement.

Cette solution s’avère particulièrement intéressante pour les épargnants réticents au risque et encore plus pour ceux qui ne sont pas imposables, car ils n’auront qu’à payer les contributions sociales de 17,2 % sur leurs intérêts.

Entre 20 000 et 30 000 euros dans l’assurance-vie, le PER ou l’immobilier #

Pour un investissement à long terme sans plafond mais avec une garantie de capital, l’assurance-vie et les plans d’épargne retraite (PER) sont les options à privilégier. Une fois votre épargne de précaution à l’abri, vous pouvez consacrer la plus grosse partie de vos 50 000 euros à ces deux enveloppes.

À lire Les meilleurs placements pour un investissement de 30 000 euros en 2024

Les plus prudents choisiront une majorité d’épargne investie dans des fonds en euros, dont l’attractivité s’est redressée en 2023. Les plus aventureux se tourneront vers des produits en unités de compte (UC), des fonds sans garantie de capital dans lesquels vous pouvez investir dans un large éventail d’actifs : actions, obligations…

Une autre solution pour ne pas investir autant de temps que d’argent consiste à choisir un PER ou une assurance-vie qui permet d’investir dans des ETF (exchange-traded funds), des actifs qui répliquent la performance d’un indice boursier.

Investissement immobilier

Avec cette enveloppe principale, vous pouvez également décider d’investir plutôt dans l’immobilier, à condition de bloquer également votre épargne sur le long terme afin de doper vos performances.

 

À lire Ne ratez pas votre dernière chance d’obtenir une aide financière intégrale avant sa réduction drastique le 1er avril !

Une autre solution plus risquée mais potentiellement plus rémunératrice est le financement participatif immobilier, dont la rentabilité a été démontrée l’année dernière, mais avec un risque accru de perte en capital.

 

Une poche entre 10 000 et 20 000 euros pour s’exposer aux marchés financiers #

 

Enfin, vous pouvez allouer une dernière poche de 10 000 à 20 000 euros, selon votre appétit pour le risque, à l’achat d’actions ou d’obligations via un plan d’épargne en actions (PEA) ou un compte-titres ordinaire par le biais d’une plateforme de trading comme Trade Republic.

À lire Quels sont les risques d’un investissement en bourse de 10 000 € ?

 

L’avantage avec cette poche conséquente est de pouvoir lisser votre investissement sur le temps : en investissant 1 000 euros sur 10 ou 20 mois à travers des opérations programmées, vous multipliez les points d’entrée et réduisez ainsi le risque encouru.

Concernant le choix des actifs, sur le long terme, ce sont les actions qui présentent les plus hauts niveaux de performance, comme l’a démontré l’Institut de l’immobilier et de l’épargne immobilière sur une période de 40 ans.

Investir dans des entreprises non cotées

Pour les plus audacieux, il reste l’investissement dans des entreprises non cotées en bourse, accessible dès 1 000 euros via un fonds d’investissement commun de placement à risque (FCPR).

À lire Quels sont les risques d’un investissement de 20 000 € dans les cryptomonnaies aujourd’hui ?

En conclusion, si vous disposez de 50 000 euros à investir en 2024, diversifier votre épargne entre différents types de placements tels que l’assurance-vie, le PER, la SCPI et les marchés financiers vous permettra de profiter au mieux des opportunités offertes par ces différentes options tout en maîtrisant votre niveau d’exposition aux risques.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :