Si vous avez 100 000 euros à investir en 2024, voici les meilleurs placements

Dans un contexte économique incertain, il est essentiel de diversifier ses placements afin de sécuriser et potentiellement faire fructifier son épargne.

Si vous disposez d’un capital de 100 000 euros à investir en 2024, plusieurs options s’offrent à vous.

Cet article présente quelques-uns des meilleurs placements et stratégies d’investissement à envisager pour un portefeuille de cette taille.

L’immobilier, un placement pérenne #

Malgré les fluctuations du marché, l’immobilier reste une valeur sûre pour la constitution d’un patrimoine solide.

Investir dans la pierre peut prendre différentes formes :

  1. Achat d’une résidence principale ou secondaire : si vous ne possédez pas encore de bien immobilier, l’achat d’une résidence peut constituer un excellent investissement sur le long terme.
  2. Investissement locatif : l’achat d’un bien immobilier dans l’intention de le louer permet de percevoir des revenus réguliers (loyers) et éventuellement de réaliser une plus-value lors de la revente du bien.
  3. Placement dans des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) : ces sociétés ont pour objet la détention et la gestion d’un parc immobilier. Les investisseurs sont rémunérés par une quote-part des loyers perçus proportionnelle à leur participation.

Quelques conseils pour réussir et investir immobilier

  • Privilégiez les zones en tension, où la demande locative est forte.
  • Vérifiez l’état du bien avant de l’acheter et prévoyez un budget pour d’éventuels travaux.
  • Comparez les offres de financement et n’hésitez pas à recourir à un courtier si besoin.

La bourse : un placement dynamique pour un investissement à long terme #

Pour ceux qui cherchent à doper leur épargne, la bourse offre des perspectives de rendement plus élevées que les placements traditionnels, mais avec une part de risque supplémentaire.

À lire Livret A à 3% : le débat sur la révision du taux de rémunération en 2024

Si vous disposez d’un capital conséquent et d’un horizon de placement à long terme (au moins 5 ans), vous pouvez envisager d’investir en actions.

  1. Achat d’actions individuelles : il s’agit de sélectionner des entreprises dont les titres sont cotés en bourse et d’en acheter les actions. Les gains se font via les dividendes versés par l’entreprise et/ou la revente des actions à un prix supérieur à celui d’achat.
  2. Investissement dans des fonds indiciels : cela consiste à investir dans un panier représentatif d’un indice boursier (par exemple, le CAC 40). Les fonds indiciels permettent de diversifier son portefeuille et de bénéficier globalement des performances du marché.
  3. Placement dans des OPCVM ou des ETF : ces produits financiers rassemblent un ensemble d’actions et/ou obligations gérées par des professionnels. Ils permettent de diversifier son épargne et de s’affranchir de la gestion quotidienne de son portefeuille.

Pour limiter les risques en bourse, une stratégie prudente est de mise pour investir

Diversifiez vos investissements géographiquement et sectoriellement, n’investissez pas l’intégralité de votre capital sur un seul type d’action.

Évitez également les placements trop risqués (actions très volatiles ou société en difficulté) et privilégiez les valeurs sûres.

Enfin, gardez à l’esprit que la patience est le maître mot en matière d’investissement boursier. Il faut accepter les variations à court terme pour espérer des plus-values significatives sur le long terme.

À lire Les meilleurs placements pour investir 40 000 euros en 2024

L’épargne retraite : prévenir plutôt que guérir #

Face aux incertitudes liées au système de retraite par répartition, constituer une épargne spécifique pour sa retraite est devenu indispensable. Les contrats d’épargne retraite permettent de se constituer progressivement un capital tout en bénéficiant d’avantages fiscaux :

  1. Le Plan épargne retraite (PER) : ce produit remplace depuis 2019 les anciens dispositifs tels que le PERP, le Madelin, le Plan d’épargne-retraite collectif (Perco)…
  2. L’assurance-vie : considéré comme un placement « couteau suisse », l’assurance-vie peut aussi servir à constituer une épargne-retraite. Les contrats d’assurance-vie proposent une gestion souple et une fiscalité avantageuse en termes de transmission du capital.

En plus de sécuriser votre avenir, ces placements permettent souvent de déduire les sommes investies de vos revenus imposables et ainsi de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Diversificateurs : investir sur les actifs tangibles et l’économie réelle #

Enfin, il est possible de diversifier un portefeuille à hauteur de 100 000 euros en investissant dans des actifs tangibles ou non financiers :

  1. L’or et les métaux précieux : traditionnellement considérés comme des valeurs refuges. Ils présentent aussi l’avantage d’être peu corrélés aux marchés financiers et de protéger votre épargne contre l’inflation.
  2. Les terres agricoles et forestières : elles offrent une rentabilité modérée, mais avec un risque faible et une certaine régularité.
  3. Le financement participatif (crowdfunding) : soutenir des projets entrepreneuriaux peut être source de rendement intéressant. Tout en contribuant au développement économique local.

Il n’existe pas de placement sans risque. Toutefois, la diversification de votre portefeuille vous aidera aussi à faire face aux aléas du marché.

Prenez le temps de bien analyser chaque type d’investissement.

N’hésitez pas à solliciter les conseils d’un professionnel pour vous accompagner dans vos choix. Et, surtout, investissez aussi toujours en accord avec vos objectifs et votre tolérance au risque.

À lire Guide complet pour investir 33 000 euros dans les cryptomonnaies en 2024

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :