La Lorraine vers une transition énergétique : fermeture d’une centrale charbon pour un nouveau projet

La transition énergétique va entrainer la disparition d'une centrale à charbon et apparition d'un site de production d'hydrogène

Dans un geste symbolique pour la transition énergétique, la plus haute tour de la centrale à charbon de Saint-Avold en Moselle a été détruite par des explosifs dimanche matin devant des centaines de spectateurs.

Explosion symbolique de la tour Saint-Avold #

Il ne reste désormais qu’une seule centrale à charbon active en France.

Une reconversion vers l’hydrogène #

Jean-Michel Mazalérat, président de GazelEnergie, l’entreprise qui exploite la centrale, a déclaré que cette destruction marque une renaissance. En effet, la tour de refroidissement se retrouve détruite pour laisser place à un grand projet de production d’hydrogène, qui représente l’avenir du site.

À lire Les secrets pour bien poncer un parquet : le temps nécessaire et les étapes à suivre

Innovation écologique sur le site de Saint-Avold

Six tours de refroidissement étaient présentes sur le site ; une seule restera jusqu’à ce que la conversion complète de la centrale à charbon en biomasse soit achevée en 2027, conformément aux souhaits du Président Emmanuel Macron exprimés en septembre dernier. Le site apparaît donc comme une plateforme écologique innovante, avec divers projets tels que Emil’hy.

Projet Emil’hy : production d’hydrogène vert pour une transition facile #

Le projet Emil’hy vise à produire de l’hydrogène à faible teneur en carbone et renouvelable par électrolyse de l’eau d’ici à 2027. L’objectif est d’avoir une capacité totale de 400 MW, avec une production annuelle de 56 000 tonnes d’hydrogène d’ici à 2030.

À l’origine, la centrale devait fermer ses portes au début de 2022. Mais elle se retrouve sollicitée en janvier 2023 pour deux semaine. Afin de sécuriser l’approvisionnement énergétique du pays lors d’une crise énergétique.

Renaissance industrielle en Moselle #

Un autre projet de recyclage des plastiques se retrouve aussi prévu sur la plateforme Carling-Saint-Avold. Après avoir subi durement touché par les restructurations industrielles. Le département de la Moselle attire à nouveau des capitaux. Avec plus de 2 milliards d’euros d’investissements pour les nouvelles entreprises ou celles déjà établies.

À lire Astuces pour purifier l’air intérieur avec des feuilles de laurier, comment purifier sa maison avec du laurier ?

L’avenir énergétique se tourne vers l’hydrogène pour une transition en douceur #

Cet événement marque un tournant majeur dans la transition énergétique et souligne l’importance croissante de l’hydrogène comme alternative aux énergies fossiles. Avec cette reconversion, la région de Lorraine montre qu’elle est prête à jouer un rôle clé dans la mise en place de solutions durables. Et respectueuses de l’environnement.

En conclusion, la destruction de la tour de refroidissement de la centrale à charbon de Saint-Avold et sa reconversion en site de production d’hydrogène. Ils symbolisent l’évolution du paysage énergétique français et les efforts réalisés pour adopter des énergies plus propres et renouvelables. Il s’agit d’un pas de plus dans la lutte contre le réchauffement climatique. Et la construction d’un avenir énergétique durable.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :