Ramonage du conduit de poêle à bois ou à pellet : est-il possible de le faire soi-même ?

Depuis le 17 février 2024, la législation française impose un contrôle annuel des systèmes de chauffage par un professionnel.

Néanmoins, il est tout à fait possible d’effectuer vous-même un ramonage de votre poêle à bois entre ces visites obligatoires. Voyons ici comment réaliser ce ramonage, et quelles sont les précautions à prendre pour s’assurer de sa sécurité et celle de son installation.

Faire un ramonage manuel de son conduit de poêle à bois ou à pellet #

Si vous êtes bricoleur et que vous souhaitez réduire les coûts d’entretien de votre système de chauffage, vous pouvez opter pour un ramonage manuel régulier de votre conduit. Attention cependant, cette pratique ne remplace en aucun cas la visite annuelle obligatoire effectuée par un professionnel certifié. Vous devrez donc toujours faire appel à un expert qualifié au moins une fois par an pour vérifier l’état général de votre installation.

Les étapes à suivre pour un ramonage manuel efficace

Tout d’abord, assurez-vous de disposer du matériel nécessaire pour effectuer le ramonage. Il vous faudra notamment :

À lire Poêle à bois : les avantages, choix et aides financières en 2024

  • Des gants et lunettes de protection
  • Un hérisson adapté à la taille et à la forme de votre conduit
  • Une perche pour faire passer le hérisson dans tout le conduit
  • Une bâche ou un grand tissu pour protéger la zone autour du poêle pendant le ramonage

En procédant avec soin et en respectant les étapes suivantes, vous pourrez réaliser vous-même le ramonage de votre conduit de poêle :

  1. Fermez bien toutes les entrées d’air et portes de votre installation.
  2. Laissez refroidir l’ensemble avant d’intervenir pour éviter toute brûlure.
  3. Disposez une bâche au sol pour protéger la zone de travail.
  4. Démontez et nettoyez les pièces amovibles (creuset, porte, etc.).
  5. Introduisez le hérisson dans le conduit en le poussant à l’aide de la perche. Travaillez en faisant des mouvements de rotation et de haut en bas pour décoller les suies accumulées.
  6. Récupérez et évacuez les déchets issus du ramonage.
  7. Procédez au remontage des éléments démontés précédemment.

Le ramonage mécanique : une autre option s’il est réalisé par un individu équipé adéquatement #

Si vous préférez opter pour un ramonage mécanique du poêle, sachez qu’il peut également être effectué par un particulier disposant du matériel approprié. Ce type de ramonage nécessite l’utilisation d’une machine spécifique, équipée d’une brosse rotative qui décolle les résidus tout au long du conduit.

Le principe reste le même que pour le ramonage manuel : assurez-vous de bien protéger la zone d’intervention et travaillez avec soin pour éviter tout problème. N’oubliez pas qu’en cas de mauvais entretien ou d’accident lié à votre installation, vous pourriez être tenu responsable en tant que propriétaire ou occupant des lieux.

Mes obligations pour garantir ma protection en cas de souci avec mon poêle à bois ou à pellet

Pour se retrouver bien protégé, pensez dès à présent à souscrire un contrat d’habitation adapté à vos besoins. Celui-ci doit prendre en compte votre système de chauffage, sa fréquence d’utilisation et le type d’énergie utilisé (bois ou granulés). Vous pourrez ainsi bénéficier d’une prise en charge en cas de sinistre lié à votre installation, mais aussi d’un accompagnement professionnel lors des visites de contrôle annuelles obligatoires.

À lire Les secrets pour bien poncer un parquet : le temps nécessaire et les étapes à suivre

En conclusion : oui, le ramonage par soi-même est possible, mais respectez quelques règles simples #

Ramoner son poêle à bois ou à pellet soi-même reste donc autorisé. A condition de respecter certaines précautions et de procéder à des vérifications annuelles par un professionnel certifié. En veillant à entretenir et nettoyer régulièrement votre installation, vous profiterez d’un foyer bûches ou granulés fonctionnant avec le meilleur rendement possible et respectant les normes de sécurité en vigueur. Veillez également à conserver une preuve du ramonage effectué (facture, certificat) pour être couvert en cas de besoin.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :