Tout sur le parquet flottant : avantages et conseils d’installation pour les débutants

Le parquet flottant est très prisé. Il offre facilité d'installation, durabilité et style à votre intérieur.

Cet article vous explique tout au sujet du parquet flottant.

Avantages du parquet flottant #

Ce revêtement de sol présente plusieurs atouts clés. Parmi eux :

  • Facilité d’installation : rapide et simple à mettre en place, il convient aux débutants en bricolage.
  • Durée de vie : résistant et durable, le parquet flottant a une longue espérance de vie si entretenu régulièrement.
  • Prendre moins de temps : lors de la pose, aucun temps de séchage n’est requis (contrairement au collage).
  • Esthétique : disponible en diverses essences de bois et coloris, il s’adapte à tous les styles d’intérieur.
  • Isolation phonique et thermique : de par sa composition, attenuer les bruits et conserver la chaleur dans la pièce.
  • Prix abordable : souvent moins cher que le parquet massif ou contrecollé, convient à tous budgets.

Inconvénients du parquet flottant #

Cependant, quelques inconvénients sont à considérer avant de choisir ce type de sol :

À lire Les secrets pour bien poncer un parquet : le temps nécessaire et les étapes à suivre

  • Sensibilité à l’eau : le parquet flottant ne supporte pas bien l’humidité, son utilisation dans une salle de bain est donc déconseillée.
  • Possibilité de grincement : si mal installé, ou sans sous-couche adaptée.
  • Résistance moindre : comparativement au parquet massif, la couche d’usure du parquet flottant est moins épaisse.

Conseils d’installation pour les débutants #

Pour réussir la pose de votre sol, suivez ces étapes :

  1. Préparez le sol : vérifiez que le support est propre, sec et nivelé, poncez si nécessaire.
  2. Équipez-vous du matériel nécessaire : cutter, marteau, cales de dilatation, règle de mesure, etc.
  3. Organisez votre espace de travail : prévoyez un passage suffisamment large pour faciliter la circulation des outils et matériaux.
  4. Déterminez le sens de pose : généralement, il est conseillé de poser les lames perpendiculairement à la source de lumière principale.
  5. Choisissez le type de pose adapté : en quinconce (lames décalées) pour donner un effet équilibré au sol, ou en alignement si vous préférez une apparence régulière.

La pose du parquet flottant et des sous-couches

Commencez par installer la languette silencieuse (à même le sol), suivie de la première rangée de lames. Gardez un espace de dilatation d’environ 8 mm entre le mur et les premières lames à l’aide de cales de dilatation. Ensuite, clipez simplement les lames entre elles pour former la rangée.

Lors de la dernière rangée – découpes et ajustements

Découpez les lames de parquet avec un cutter pour qu’elles s’ajustent parfaitement à l’espace restant . N’oubliez pas de prévoir suffisamment de place pour la dilatation du bois.

Entretien du parquet flottant #

Pour maintenir votre sol en bon état, voici quelques conseils :

À lire Temps de séchage du parquet après un dégât des eaux : ce qu’il faut savoir

  • Nettoyez régulièrement : passez l’aspirateur ou la balayette douce sur les lames pour éliminer la poussière et les salissures.
  • Évitez les produits agressifs : optez pour un nettoyant doux spécialement conçu pour les parquets flottants.
  • Protégez votre sol des rayures : munissez-vous de patins de protection pour vos meubles, et demandez à vos visiteurs de se déchausser à l’entrée.
  • Restaurez votre parquet : si vous constatez des rayures ou des taches tenaces, appliquez un produit rénovateur adapté pour redonner éclat à votre sol.

Voilà, avec ces conseils et ces astuces à portée de main, vous êtes désormais prêt à poser et entretenir votre parquet flottant en toute sérénité. N’hésitez pas à consulter d’autres articles pour affiner vos connaissances et techniques sur ce type de revêtement de sol.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :