La culture scientifique et technique en débat - Appel à contributions

Atelier pour enfants dans la Ville européenne des Sciences (Grand Palais / Paris)

Le 15 janvier dernier, François Fillon déclarait* « L'une des grandes responsabilités est de rétablir un lien de confiance entre la science et la société, et de mieux articuler la notion de progrès à la complexité des attentes de nos concitoyens. Et c'est là que la diffusion de la culture scientifique a tout son rôle à jouer, afin de conjurer les peurs irrationnelles, de promouvoir une vision de la science comme source de responsabilité et de liberté, et de rendre plus attractifs les métiers qui lui sont attachés. ». Si c'est là l'idée que nos politiques se font des effets de la culture scientifique et des causes des oppositions aux nouvelles technologies, ils se préparent des lendemains difficiles.

Le lien de causalité entre le manque de culture scientifique et les manifestations de rejets envers les sciences et les technologies, formalisé sous le vocable de « deficit model », correspond en effet à une vision simpliste et obsolète des motivations qui animent ces mouvements. Dans le cas du récent débat national sur les nanotechnologies, les personnes à l'origine du mouvement anti-nano qui a empêché le débat dans plusieurs villes sont bien plus au fait du sujet que la très grande majorité des Français. Mais les adeptes du « deficit model » sont encore nombreux parmi l'élite de la nation, non seulement chez les politiques mais aussi dans le monde de la recherche. On les trouve aussi logiquement parmi les acteurs de l'éducation populaire.

Et paradoxalement, si une connaissance minimale était nécessaire pour participer au débat public, pourquoi les chaînes de télévision publique n'ont-elles pas contribué à y préparer la population ? Tandis que le débat national se déroulait du 15 octobre 2009 au 23 février 2010, c'est seulement le 9 mars 2010 qu'a été diffusée la soirée spéciale consacrée par France 5 aux nanotechnologies. Et le sujet faisait finalement son apparition au 20h de TF1 le 20 mars.

Ensuite, les programmes de diffusion de la culture scientifique et technique (CST) soutenus par les institutions depuis quelques années maintenant ont-ils eu l'effet positif attendu sur le problème de la désaffection des filières scientifiques et de la crise des vocations en science ? Cela reste à prouver. Une note du Conseil d'analyse de la société intitulée Les jeunes et la science. Faire face à la crise des vocations scientifiques (mars 2007) et signée par Etienne Klein et Claude Capelier* parle d'un « échec relatif » de la vulgarisation.

Dans ces conditions, à quoi sert la culture scientifique aujourd'hui ? Quels en sont les enjeux ? Quels changements encourager ?

Sciences et Démocratie vous propose de débattre de ces questions à partir de la rentrée. Dans cette perspective, l'association lance le présent appel à contributions.

Merci de nous laisser vos messages d'intention avant le 4 septembre par mail à "contact arobase sciences-et-democratie.org" ou en contactant Philippe Bourlitio par téléphone au 06.61.20.50.54.

Vous pouvez télécharger l'appel au format pdf.

Les sujets abordés

Voici les sujets de discussion que nous proposons de traiter. C'est un pré-projet qui pourra évoluer d'ici la rentrée et même au cours du débat si des questions importantes avaient été omises.

  • Vulgarisation, communication, médiation, animation, de quoi parle-t-on ? Quels métiers correspondent à ces différentes activités ? Où s'exercent-ils ? Cette partie appelle plutôt la contribution d'acteurs de la CST pour composer des définitions proches du terrain.
  • Quels sont les enjeux de la CST ? Différents sujets à débattre : Le "deficit model" est-il totalement disqualifié ? Quel impact des programmes de CST sur la crise des vocations scientifiques ? Mieux connaître le monde de la recherche, pour quoi faire ? ...
  • Le niveau de culture scientifique et technique de la population : quel est-il ? Comment le mesurer, l'évaluer ?
  • Un état des lieux de l'offre de CST en France : qualités, insuffisances ? Ce sujet sera l'occasion d'écouter les citoyens consommateurs ou non de CST sur ce qu'ils pensent de l'offre de CST en France aujourd'hui, à l'échelle nationale, locale... et sur leurs attentes.
  • Le débat comme outil de la CST : vertus, risques, compétences requises, approches, exemples de réalisations. A quoi sert par exemple d'organiser des débats en classe, des TPE, sur les nanotechnologies, les OGM... ?
  • Quel rôle des chercheurs dans le développement de la culture scientifique ? Conditions requises ?

Les contributions attendues

Nous recherchons :

  • des articles pour constituer le dossier qui servira de support au débat en ligne (des articles déjà publiés sous licence Creative Commons permettant leur reproduction seront acceptés, la paternité en sera respectée)
  • des partenaires (universités, écoles, associations, CCSTI ...) participant au débat en ligne
  • des partenaires relayant le débat auprès de leurs publics pour assurer une participation large
  • des partenaires contribuant à financer l'opération (un budget prévisionnel pourra être communiqué sur demande aux personnes et organisations intéressées)
  • des partenaires accueillant des débats locaux sur le même thème (articulation des actions à discuter)
  • un partenaire pour accueillir un événement de restitution du débat

Enfin, Sciences et Démocratie acceptera avec plaisir tout volontaire pour préparer et animer ce débat (relation partenaires, animation des discussions en ligne, synthèses...).

Débouchés

Ce projet a pour but de :

  • établir un diagnostic partagé sur les enjeux de la CST, sur l'offre existante et les besoins à satisfaire, réfléchir sur les pratiques
  • éclairer les jeunes souhaitant s'orienter vers les métiers de la culture scientifique (de façon anecdotique mais représentative du flou actuel, la page métiers de la CST sur wikipédia est actuellement au stade d'ébauche)
  • identifier les politiques à promouvoir ou à créer
  • diffuser les fruits de ce travail collectif

Calendrier du projet

5/08/2010 - lancement de l'appel à contributions
15/09/2010 - date limite d'envoi des textes
20/09/2010 - lancement du débat en ligne : ouverture d'un dossier sur www.sciences-et-democratie.net incluant les contributions reçues, animation du débat en ligne, synthèses, ouverture de nouveaux sujets liés si nécessaires en cours de processus et articulation possible sur des débats en salle chez les partenaires
17/12/2010 - fin du débat en ligne, préparation de la synthèse du débat
10/01/2011 - diffusion des conclusions et des recommandations identifiées
à préciser - événement de restitution

Le porteur du projet

L'association Sciences et Démocratie, promoteur de la participation citoyenne aux débats publics sur les questions science société depuis 2005, défend la nécessité de donner aux citoyens une préparation qui leur permette d'intervenir de façon efficace dans les débats publics (principe fondateur des conférences de citoyens également). L'association soutient toutefois que le mouvement anti-nano n'est pas le fait d'un manque de culture scientifique et a porté ce message dans le débat national sur les nanotechnologies. L'association anime des débats en ligne depuis janvier 2006 sur www.sciences-et-democratie.net.

A noter également

  • Le manifeste Révoluscience, lancé par l'association Atomes Crochus, l'association Paris Montagne et le groupe Traces expose et met en discussion une série de propositions pour rénover la médiation scientifique
  • Vient de paraître la synthèse de l’enquête Sciences, communication & société menée par l’ISCC (Institut des Sciences de la Communication du CNRS) et l’INIST (Institut de l’Information Scientifique et Technique du CNRS) en 2008.
  • Le forum territorial de la culture scientifique et technique organisé par Universcience se tiendra le 28 septembre 2010 à la Cité des sciences et de l'industrie.

------------
* C'était à l'occasion de l'installation de la nouvelle équipe du Haut Conseil de la Science et de la Technologie (HCST), instance créée en 2006 et chargée « d'éclairer le Gouvernement sur toutes les questions relatives aux grandes orientations de la nation en matière de politique de recherche scientifique, de transfert de technologie et d'innovation ».

Afficher une version imprimable

Commentaires

Exprimez-vous ! L'association Sciences et Démocratie se bat pour donner la parole aux citoyens dans les débats « science société ». Vos messages renforceront notre motivation.

Re: La culture scientifique et technique en débat - Appel ...

Ce commentaire a été déplacé ici.

Peut-on réenchanter le monde sans la science ?

Ce commentaire a été déplacé ici.

Re: La culture scientifique et technique en débat - Appel ...

Ce commentaire a été déplacé ici.

Culture scientifique et technique : le débat est lancé

Bonjour à tous. Le débat est ouvert : ça se passe par ici. A tout de suite !

Jusqu'où l'humain peut aller dans l'éspace

Bonjour a tous,

J'ai plusieur question a poser, mais pour l'instant j'en pose une.
Savais- vous jusqu'à où les humain peuvent aller dans l'espace ( un humain pas un robot)? Biensur dans un vaisseaux.

Et la question qui vient ensuite et sur laquelle je voudrais que l'on debats apres que vous ayaient repondu a ma première question.

D'aprés vous, est-ce que les scientifique devraient envoyer des gens ( des scientifiques, des civil...)dans l'espace, biensur il faudrait trouver un myen pour qu'ils se nourissent. Mais si c'était possible devrais t'ils le faire ?