La vulgarisation scientifique


Pour y voir un peu plus clair

Il y a en ce moments de tas d'articles, conférences, billets de blogs qui questionnent la vulgarisation scientifique, ce qu'elle est et à quoi elle sert, ses enjeux, son avenir ?
On parle aussi de médiation, de communication, d'animation, bref les idées sont floues.
N'y aurait-il pas moyen de lancer une discussion à ce sujet, cela permettrais au moins de rassembler des points de vue qui divergent et se dispersent sur différents sites. Je débute dans le métier, et je pense que cela peut aider certains d'entre nous à y voir plus clair et à se faire nos idées.
Et puis ça nous changerais un peu des nanos.
Qu'en pensez-vous ?
Océane

Commentaires

Exprimez-vous ! L'association Sciences et Démocratie se bat pour donner la parole aux citoyens dans les débats « science société ». Vos messages renforceront notre motivation.

Débattre de la vulgarisation scientifique : des intéressés ?

Bonjour Océane,

Bonne suggestion. Effectivement, il y a une certaine effervescence autour de cette notion. Pas plus tard qu'aujourd'hui, j'ai reçu l'annonce d'une nouvelle initiative précisément sur ce thème : www.revoluscience.eu.

Ta proposition est d'autant plus intéressante que tu nous donnes un objectif : rendre plus clair ce que recouvre le terme "vulgarisation scientifique" pour ceux qui veulent en faire leur métier. D'un autre côté, Wikipédia propose une catégorie vulgarisation scientifique déjà riche. Cela dit, on y trouve justement une page qui correspond à ta préoccupation mais qui n'est encore qu'une ébauche : Formations au métiers de la médiation scientifique (avec une belle faute d'orthographe dans le titre). Mettre à jour cette page pourrait être un de nos objectifs.

D'autre part, j'ai vu évoluer la manière dont le débat science société était perçu par les acteurs de la culture scientifique et technique. Il y a 5 ans, il était plutôt exclu, boudé. Il est de plus en plus accepté aujourd'hui. Peut-être un autre objectif pour Sciences et Démocratie serait d'ouvrir un espace de conseil (ou d'entraide) pour aider ceux qui veulent mettre en place ces débats dans leurs programmes de culture scientifique (j'ai déjà répondu à de telles demandes).

Y a-t-il des personnes intéressées ? Est-ce que ce pré-projet vous parle ? Avez-vous d'autres suggestions ?

-----
@ tous : Je rappelle la manière dont fonctionne ce site : si plusieurs personnes manifestent leur intérêt pour ce sujet, j'ouvrirai un dossier correspondant dans notre section "dossiers et débats" avec au sommaire les sujets dont nous aurons convenu ici (les 2 sujets ci-dessus au minimum). A partir de là, nous pourrons discuter des sujets via le système de commentaires, proposer une synthèse de nos échanges quand la discussion aura suffisamment avancé... Si vous êtes volontaire pour rédiger des sujets pour poser les débats, vous êtes les bienvenus (voir formulaire "proposer un sujet" ci-contre.

Re: La vulgarisation scientifique

La vulgarisation est un thème de discussion intéressant. Tout récemment je parlais justement de ce manque de communication scientifique avec une amie qui pense clairement que le monde de la recherche et des sciences sont trop hermétique et que l'on vie dans notre bulle.

On en est venu à parler des dons en tout genre (sidaction, lutte contre le cancer etc) et je lui ai dit que c'est grâce à se genre de don (fondation privée/bourse etc) que je suis payée et que je puisse faire mes recherches. Que ce n'est pas distribué à l'arrache (en fait, je ne sais pas trop, mais pour les bourses c'est sur sélection) pour finir par parler du problème éthique et de l'expérimentation animale (non on ne fait pas ce qu'on veut).

En fait, elle était assez hallucinée par ce que j'ai dis. En espérant pas mal paraphrasée, elle disait en gros que la population semble en avoir rien à faire des expériences et des sujets de recherche mais toute fois, il faut que quelqu'un prenne le temps (durant les émissions de tv du sidaction, téléthon etc par exemple) d'expliquer en détail où et comment et gérer cette argent. Mais aussi expliquer nos règles éthiques pour faire comprendre à la population et surtout aux sectaires animals-activist/antivivisectionniste pourquoi et dans quels conditions on peut utiliser les animaux de labo. Car au final, si la médecine avance ce n'est pas par miracle et des sacrifices d'animaux sont nécessaire dans certain domaines/thématiques.

Et que tant que personne parlera de ça (car c'est vrai qui en a à faire des sujets de recherche en détails, des thématiques et de la vie en laboratoire ?), le monde de la science restera hermétique au publique et conservera un aspect "savant fou" dans l'esprit des gens (des gens ne veulent pas faire des dons car tout est totalement flou à ce sujet, l'autre exemple étant la manipulation de masse et la peur générée au sujet de thématique complétement flou, obscure et non expliqué à la population) et pire cela ne participe pas à l'explication du pourquoi des rats de laboratoire etc et continue à faire grossir les "animals-activistes" qui n'ont aucun savoir sur ce qu'il se passe réellement et sont manipulées par des vidéos/images/croyance (non datés/non sourcés).

Bref de gros efforts sont à faire de ce côté. Mais je trouve aussi que de gros efforts sont à faire du coté des médias qui eux ne relaye pas l'information scientifique sauf si elle est alarmiste (et généralement non justifiée = terrorisation de la population sans base, fondement ou réel explication des faits et sans oublie d'information sur le sujet (cf la grippe et son vaccin et plein d'autre)).

En gros, je pense que la vulgarisation scientifique est intéressante iniquement pour les personnes qui s'y intéressent et hors ce qui ont un pied dans la science, il n'y a finalement "peu de monde", donc j'ai l'impression que se sont ces néophyte curieux qui vont vers la vulgarisation et non l'inverse. On ne pourra forcer les gens a s'intéresser à nos recherches et aux sciences en général

Par contre, la communication au sujet de sujet "tabou" ou à "controverse" ou concernant des problèmes majeurs qui sème le flou total et l'incompréhension des gens doit se faire dans le sens communiquant scientifiques vers le public au sens très large. Mais encore une fois, pour que l'un capte l'autre, les médias doivent répondre présent sans faire de sensationnalisme et de l'alarmiste, ni tourner/monter les choses en fonction de ce qui leurs arrange ou leur opinions.

Re: La vulgarisation scientifique

Bonjour Helran,

En effet, la vulgarisation est un thème intéressant.

Dans ton site web : Tribulations d'une thésarde en neurosciences à Helsinki ; j'ai découvert le filme : Splice.

Très surprenant ! Dans la vulgarisation, il peut être nécessaire d'être hardi, humoristique, etc...mais il faut guarder une démarche scientifique. Si non, cela devient de l'ésotérisme.

Est-ce le cas dans le filme : Splice ?

Est-ce que l'Art nous éclaire sur la biologie synthétique, la nanosanté (mentale) et son support, le web 4.0 ?

Je pense que c'est possible si le concepteur-réalisateur a une base de réflexion saine (DHE ; PNL ; Psychobiologie ; etc...).

Re: La vulgarisation scientifique

Splice n'est pas un film sur la vulgarisation mais qui veut soulever le problème de l'éthique et du "jusqu'ou peut-on aller en tant que scientifique et pour la science". Ce qui m'a gênée dans ce film ce n'est pas ce questionnement, qui est légitime mais qu'à aucun moment ils ont évoqué les règles/comité d'éthiques. Oui c'est juste un film, mais encore une fois, le message qui passe est "les scientifiques sont tous des savants fous qui ont la possibilité de faire ce qu'ils veulent sans aucun contrôle" ce qui est faux (cf comité/règle éthique).

Sinon tu soulèves le problème de l'ésotérisme. Je trouve justement que trop de monde se tourne vers le "paranormal" par débit à cause de ce manque de communication et vulgarisation. C'est le cas dans la médecine notamment. Les gens sont près à tout pour soigner/guérir des maladies qui ne peuvent l'être pour le moment car la médecine ne peut tout guérir (et encore je ne parle pas de thérapie avant-gardiste qui ont fait leur preuve mais qui reste à titre de recherche (cf : greffe de cellule embryonnaire chez des malades de parkinson) et justement où l'éthique se pose) même les choses qu'elle peut expliquer par fois. Ces personnes se tournent vers des chalatants qui les dépouilles financièrement à coup de promesse miraculeuse. Je pense donc, qu'il y a beaucoup à faire pour expliquer justement que la médecine avance mais ne soignent pas encore tout et d'être méfiant concernant les charlatants!

Re: La vulgarisation scientifique

Bonjour Philippe,

Parler des formations est une bonne idée, il suffit d'avoir des personnes qui sont passés par ces formations. J'en fais partie.
Ce que je recherche également, ce sont des définitions de la vulgarisation, de la communication, de la médiation, mais des définitions construites à l'aide du terrain, des expériences au quotidien. C'est plus un partage d'expériences.

Bonjour Helran,

Je suis bien d'accord, les médias et notamment les journalistes contribuent au fossé entre sciences et société par des informations bien souvent incomplètes. A chaque fois que fr 2 traite un sujet scientifique au 20h, je remarque qu'il manque des éléments comme des chiffres, ça peut paraitre inutile à la compréhension mais cela à pourtant bien toute son importance. La société ne fait pas sa propre interprétation de la science, mais une interprétation secondaire à partir de celle des médias, quels qu'ils soient d'ailleurs. Maintenant bien des émissions ou magasines tentent de rapprocher nos deux mondes. Certains le font bien.
Et puis comme tu le dis, ceux qui veulent en savoir plus sur un sujet ne vont pas attendre que les médias le traitent. Oui, il y a du boulot dans ce domaine.
En outre, moi qui travaille (qui commence) dans la médiation scientifique, il m'arrive je crois d'avoir ce genre de comportement : ne pas mettre une info que je juge moins importante, faire une présentation pas toujours aussi neutre qu'elle devrait l'être, en raison de points de vue, le mien et celui de mon équipe, ou d'enjeux. Là aussi il y a encore du boulot, et c'est justement pour cela que je souhaite lancer la discussion.
Et ton article sur le film Splice a piqué ma curiosité, je vais aller le voir!

Océane

Re: La vulgarisation scientifique

Bonjour Océane,

Connais-tu le site PLUME : http://www.plume.info/formations/science-a-poil/

Ta recherche de définitions construites à l'aide du terrain, des expériences au quotidien et nécessaire à tout un chacun. En particulié, en bioéthique, biodroit et biopouvoir.

Les thérapies avant-gardiste qui ont fait leur preuve mais qui reste à titre de recherche (cf : greffe de cellule embryonnaire chez des malades de parkinson, usages de nanopuces pour soigner la démence, Alzheimer ainsi que la Schizophrénie) font parties des ressources riches d'informations pour tout un chacun (anthropologie culturel ; psychologie ; biologie) sur l'état social et culturel de notre pays, mais les individus qui ont vécu ces expériences au quotidien sont rares, de nos jours.

Où sont ceux et celles qui ont vécu ces expériences au quotidien, qui connaissent le terrain ?

Océane, je pense que la vulgarisation scientifique facilite les rencontres de tout un chacun.

Futur dossier : la culture scientifique

Bonjour à tous,

Aux vus de nos échanges et avec le contexte Sciences et Démocratie, voilà ce que je vous propose :

ouvrir un dossier intitulé La culture scientifique qui apparaîtra dans la rubrique Dossiers et débats du site, parmi les "Questions transversales", avec :

en intro

Chaque fois qu'un débat public sur une innovation technologique (OGM, nanotechnologies, téléphonie mobile...) voit éclater des manifestations tapageuses, on nous ressort le même argument : c'est à cause du manque de culture scientifique de la population qui laisse se développer des peurs irrationnelles. Ce diagnostic est simpliste : l'adhésion des individus aux innovations technologiques n'est pas proportionnelle à leur niveau de culture scientifique. Cela dit, elle a un rôle à jouer. Penchons-nous donc ici sur cette culture scientifique, ce qu'elle est, ce qu'elle pourrait être et voyons comment elle pourrait mieux contribuer à réduire les tensions sociales autour des innovations.

au sommaire :

- Vulgarisation, communication, médiation, de quoi parle-t-on ?
- Les métiers de la culture scientifique
- Un état des lieux (qualité, insuffisances) de la production de CS en France (peut-être créer une page pour chaque type de lieu : école, musées et CCSTI, télé, radio, cinéma... ?)
- Le débat comme outil de la CS
- La CS dans les débats publics

L'orientation de l'intro vous pose-t-elle problème (je ne crois pas que ça biaisera les discussions sur chaque thèmes) ? Faut-il modifier, compléter le sommaire ?

J'attends vos réactions avant d'ouvrir le dossier...

Re: Futur dossier : la culture scientifique

J'oubliais d'indiquer : les différents sujets proposés au sommaire se présenteront sous la forme de courtes intro avec appel à contributions, sauf s'il y en a parmi vous qui ont envie de rédiger un article comme amorce de discussion...

Re: La vulgarisation scientifique

Bonjour à tous,

@Charles,
Oui je connais ce site, je le lis depuis quelques temps déjà. Les sujets que tu évoques sont bien trop sensible (à mon avis) pour que les personnes y ayant participé en parle facilement.

@Philippe,
Puisque je suis à l'origine de la demande, je suis complètement partante pour suivre ce dossier et y contribuer. Ton sommaire me convient parfaitement et je pense que je m'aiderai de mes cours.
Pour ton introduction, j'ajouterais qu'en plus du manque de culture scientifique (mais comment évaluer ce niveau ? comment évaluer ce manque ?), la société apprécierais grandement de pouvoir donner son avis. Il y a un manque de culture parce ce qu'il y a un manque de communication entre membre de la société mais surtout entre la population et les scientifique. Je sais pas si c'est clair mais ce que je veux dire c'est que dans ton introduction, on a l'impression que c'est la faute de la population, ce qui n'est pas toujours le cas.

Merci beaucoup de répondre à ma demande.
Océane

Re: La vulgarisation scientifique

moi je suis une léecyenne et je voudrais que la vulgarisation scientifique soit une sciences naturele et merci

La culture scientifique et technique (prochain dossier)

@ Océane,

Si tu te sens prête pour rédiger un ou plusieurs articles (même courts) sur des sujets inscrits au sommaire de notre futur dossier, fais-moi signe, ça vaudra peut-être le coup que j'attende qu'il(s) soi(en)t prêt(s) pour mettre le dossier en ligne.

Je vois 2 sujets dans ton dernier message, qu'il faut ajouter au sommaire :

- Le déficit de culture scientifique et technique dans la population : mythe ou réalité ? Comment le mesurer, l'évaluer ?
=> N'y a-t-il pas des études sur ce sujet ? Auquel cas un(e) volontaire pourrait nous en faire une petite synthèse ?

- Quel rôle des chercheurs dans le développement de la CST ?
=> renvoie à une question entendue régulièrement : comment promouvoir un engagnement des chercheurs dans la vulgarisation scientifique quand cette activité n'est pas prise en compte dans leur évaluation de carrière ? Il y a aussi la question de la compétence : faut-il leur proposer une formation à la vulgarisation (enfin ça existe, j'imagine) ? Et pour finir le désir. On parlera forcément les blogs de scientifiques. On citera par exemple le projet lancé par notre ami Enro : le C@fé des sciences.

@ Helran,

J'ai oublié d'intégrer ton intervention :
- La population devrait mieux connaître le monde de la recherche, ses rouages, ses contraintes. Pourquoi. Comment ?

=> Là aussi, on pourrait proposer à Enro de nous parler de "la science en train de se faire" ou rédiger une synthèse du texte qu'il a co-écrit sur ce sujet.

@ tous

Il sera je pense intéressant de se référer dans nos discussions à des textes officiels. Peut-être faut-il alors dédier une page du dossier à la collecte de ces références.

Autre élément à prendre en compte :

Les CCSTI (centres de culture scientifique, technique et industrielle), comme la Cité des Sciences de la Villette, sont réunis en association : l'AMCSTI. Sa mission :
"L'Amcsti oeuvre pour la reconnaissance et le développement de la culture scientifique, technique et industrielle (Csti) en France. Cette reconnaissance passe par l'affirmation de la nécessité d'une action culturelle et éducative forte dans le domaine des sciences et techniques, celles-ci constituant un enjeu de société considérable au coeur des débats d'actualité. [...]".

=> on pourra leur proposer de venir discuter avec nous.

De plus, Universcience (le produit de la fusion Cité des sciences - Palais de la découverte) organise en septembre "un forum territorial sur les enjeux et le développement de la culture scientifique dans les territoires, pour une nouvelle gouvernance de la CSTI en France.". Si nous avons suffisamment de matière d'ici là, il pourra être intéressant de leur en proposer une synthèse pour ce forum.

Sommaire du dossier "La vulgarisation scientifique et technique"

Voici une nouvelle version du sommaire, qui me semble mieux structurée que la précédente. Les différents points évoqués dans la discussion ci-dessus y sont, a priori. Vous avez le droit de me rappeler à l'ordre si vous n'y retrouvez pas vos petits :)

- Vulgarisation, communication, médiation, animation, de quoi parle-t-on ? Quels métiers correspondent à ces différentes activités ? Où s'exercent-ils ? (appel à contributions des acteurs de la CST pour composer des définitions proches du terrain, qui sentent le vécu)

- Quels sont les enjeux de la CST ? (différents sujets à débattre : Le "deficit model" est-il totalement disqualifié ? Quel impact des programmes de CST sur la crise des vocations scientifiques ? Mieux connaître le monde de la recherche, pour quoi faire ? ...)

- Le niveau de culture scientifique et technique de la population : quel est-il ? Comment le mesurer, l'évaluer ? (débat)

- Un état des lieux de l'offre de CST en France : qualités, insuffisances ? (Appel à contributions de (non-)consommateurs de CST : Que pensez-vous de l'offre de CST en France aujourd'hui, à l'échelle nationale, locale ? Qu'aimeriez-vous trouver qui n'existe pas ?...)

- Le débat comme outil de la CST : vertue, risques, compétences requises, formules, exemples de réalisations. A quoi sert par exemple d'organiser des débats en classe, des TPE, sur les nanotechnologies, les OGM... ?

- Quel rôle des chercheurs dans le développement de la CST ? Conditions requises ? (débat)

Prochaine étape, sauf protestation de votre part, la mise en ligne progressive du dossier...

Appel à contributions "La culture scientifique et technique"

Bonjour à tous,

Suite à un échange avec Océane, l'inspiratrice du projet, nous proposons d'attendre septembre pour lancer le dossier "La culture scientifique et technique". L'objectif : se donner le temps de produire quelques articles pour l'ouverture du dossier plutôt que de se contenter d'un ensemble d'énoncés courts.

Si comme Océane, vous avez envie de produire un article sur l'un des sujets au sommaire, merci de nous laisser rapidement un message d'intention ici ou de me contacter directement.

Et puisqu'on se donne du temps, pourquoi pas démarcher des partenaires qui relaieront le débat auprès de leurs publics ou y contribueront. C'est vital si on veut un bon niveau de participation. Là aussi, Sciences et Démocratie acceptera avec plaisir un ou une volontaire pour ces démarches.

Culture scientifique et technique : le débat est lancé

Bonjour à tous. Le débat est ouvert : ça se passe par ici. A tout de suite !

Economical Moving: Can I Find It Practical?

Packers and movers palam vihar
Packers and movers palam vihar gurgaon
If you ever feel that moving and moving is a large monetary damage then after reading this specific article, you can surely change your mindset. If moving has became a nightmare to you and then you’re freaking out from your current mind with the big large bills then we could help you unfold typically the mystery. We will explain to you ways to make relocation a budget move and save handsome amount in that.

Pack by Very own - in case an individual really wish to save few handsome pennies on your move then packing by simply own is a good option. Packing by your own self, it can save you charges associated with packers. In this manner you can be lenient in packing your lovable goods, for you to leave if packers plus movers would be coping with them.

Use Packing Substance Offered by Home - within spite of buying fresh packing materials to group your belongings, you may make sony ericsson of those available at home. For example, aged rugs, bedsheets, towels, papers and other things may be utilized at packaging materials.

Plan for a good Off Season Move -- if your move is not restricted to time framework, then it is way better that you should make a move within winter season. By doing this specific you can certainly approach shifting trucks and packers in addition to movers. In this approach you happen to be saved from their own extra charges due to peak season timings.

Get Rid of Useless Products - carrying useless products is just not a smart move. If you are surrounded with so many items that don't attract your own attention now, then it's a time to say an excellent bye to all of them. if they are workable or are in functional condition you can likewise sell them and accumulate some money for exactly what is waste to an individual.

Moving and shifting will be all about planning. The more managed you are the more you can save on this. Similarly following these simple things you can conserve a large amount on your own moving budget. So follow these steps and make it a reason for your own smile while you move with your goods.