Luis Enrique du PSG : une déclaration audacieuse avant le quart de finale de la Ligue des champions, affirmant qu’il incarne plus le Barça que Xavi

L'actuel entraîneur du Paris Saint-Germain, Luis Enrique, a fait une déclaration audacieuse à la veille du quart de finale de la Ligue des champions.

Enrique défie Xavi sur la représentativité du Barça #

Enrique, qui a une histoire profonde avec le FC Barcelone en tant que joueur et entraîneur, a déclaré qu’il incarne l’esprit du club catalan de manière plus significative que l’actuel entraîneur, Xavi.

Affirmant que les éléments clés du football du Barça, tels que la possession du ballon, les buts, la pression, les titres et les trophées, sont plus représentatifs de sa philosophie que celle de Xavi. Il a déclaré : « Sans aucun doute, moi. C’est mon avis. Je ne connais pas Xavi en tant qu’entraîneur, il était mon joueur. »

La préparation du match contre son ancien club #

Tout en se préparant pour le match de la Ligue des champions contre son ancien club, Enrique a admis que cette rencontre aurait une saveur particulière pour lui. Cependant, il a souligné l’importance de rester professionnel et de se concentrer sur le PSG, l’équipe qui a actuellement confiance en lui.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Il a déclaré : « C’est un match totalement différent pour moi. J’aime beaucoup le Barça mais je dois me concentrer sur le travail et l’équipe qui a eu confiance en moi (le PSG). Et je veux passer au tour suivant. »

La perception du PSG en tant que favori #

En ce qui concerne le statut de favori du PSG pour cette double confrontation contre le Barça, Enrique a exprimé un certain scepticisme. Il a déclaré préférer ne pas penser que son équipe est favorite, et a même suggéré qu’il pourrait être la victime de cette rencontre.

Il a noté : « Des personnes vont penser que nous sommes favoris, d’autres non. Mais ce n’est pas important. Je préfère que vous pensiez que je serai la victime demain. »

Les défis et les opportunités #

Enrique a également dû répondre à des questions sur la façon dont il allait gérer l’absence d’Achraf Hakimi, suspendu pour le match. Il a préféré voir cette situation comme une opportunité plutôt qu’un problème, déclarant : « Tout est possible. Il faut utiliser toutes les ressources que l’on a dans l’équipe. »

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

Il a ajouté : « Son absence n’est pas un problème, mais une opportunité. J’ai pris ma décision et vous la verrez demain. »

Les menaces de sécurité #

Enfin, face aux menaces de sécurité posées par le groupe État islamique sur les quarts de finale aller de la Ligue des champions à Paris, Enrique a exprimé son inquiétude tout en exprimant l’espoir que ces menaces resteront seulement des menaces.

Il a déclaré : « Qui n’est pas préoccupé ou concerné par les menaces terroristes? J’espère que c’est une chose que nous pouvons contrôler, que ce ne seront que des menaces et qu’il ne se passera rien. »

  • Enrique a joué pour le FC Barcelone de 1996 à 2004
  • Enrique a entraîné le FC Barcelone de 2014 à 2017
  • Enrique est l’actuel entraîneur du Paris Saint-Germain

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :