Billy Dee Williams, star de Star Wars, brave les préjugés en défendant l’art du blackface : « Un acteur devrait être libre en interprétation »

Le célèbre acteur Billy Dee Williams, bien connu pour son rôle marquant dans la saga Star Wars, s'est récemment exprimé en faveur du 'blackface', une pratique controversée consistant à se grimer en noir.

Billy Dee Williams, le visage de Star Wars, soutient le « blackface » #

Cette position a été exprimée lors d’une session de podcast animée par Bill Maher.

Williams, âgé de 87 ans, a partagé ses pensées sur la performance de Laurence Olivier dans le film Othello de 1965, où Olivier avait utilisé du blackface. Malgré la controverse entourant cette pratique, l’acteur a trouvé la performance « vraiment intéressante ».

Williams parle ouvertement des stéréotypes raciaux #

Le blackface a ses origines dans les spectacles de ménestrels du XIXe siècle, où les artistes blancs se peignaient le visage en noir et accentuaient leurs traits pour adopter une apparence stéréotypée noire. Williams a abordé ce sujet controversé avec humour en se référant à la performance d’Olivier dans Othello.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Il a déclaré avec une pointe d’ironie : « Quand il a fait Othello, j’ai éclaté de rire. Il a sorti son cul et s’est promené avec son cul, vous savez, parce que les Noirs sont censés avoir de gros culs… J’ai trouvé ça hystérique. J’ai adoré. »

Williams défend l’indépendance créative dans l’interprétation #

L’acteur a exprimé son soutien à la liberté créative en interprétation, en soulignant l’importance de ne pas se percevoir soi-même comme une victime. « Si vous êtes acteur, vous devez faire tout ce que vous voulez. En tant qu’acteur, quoi que vous pensiez pouvoir faire, vous devriez pouvoir le faire », a-t-il déclaré avec conviction.

Williams a également insisté sur le fait que, malgré les obstacles et les défis qu’il a connus en raison de la ségrégation aux États-Unis, il est important de ne pas se considérer comme une victime. « Ce qui compte, c’est que vous ne viviez pas votre vie en vous considérant comme une victime », a-t-il affirmé.

Dans le podcast, Williams a également abordé d’autres sujets, notamment:

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Sa vision de la créativité et de l’individualité dans l’art de l’interprétation
  • Ses opinions sur les stéréotypes raciaux
  • Et son exploration des différentes facettes de son identité

Williams s’exprime sur son identité de genre #

Williams a également partagé son désir d’être reconnu comme un individu unique. Il a déclaré : « Si je veux être créatif, laissez-moi être créatif en tant qu’individualiste. Je ne veux rien faire sur la base de ‘vous êtes une personne noire, vous êtes une personne blanche' ».

L’acteur avait précédemment fait part de son exploration des différentes facettes de son identité en utilisant des pronoms de tous genres. « Et vous voyez, je dis ‘lui-même’ et ‘elle-même’, parce que je me considère aussi comme féminin et masculin », avait-il révélé dans une interview à Esquire.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :