Luis Rubiales et la justice: l’ancien dirigeant du football espagnol face à de nouvelles accusations de corruption

Luis Rubiales, ancien président de la Fédération espagnole de football (RFEF), se retrouve une fois de plus sous les projecteurs, mais pour des raisons bien éloignées du terrain de football.

Luis Rubiales dans la tourmente #

Déjà dans l’œil du cyclone pour une affaire de harcèlement sexuel, Rubiales est maintenant confronté à des accusations de corruption.

Le tribunal de Majadahonda, une banlieue de Madrid, a convoqué Rubiales le 29 avril pour répondre de ces nouvelles charges. Ce rendez-vous avec la justice découle d’une enquête sur des contrats signés par la RFEF.

La Supercoupe d’Espagne au cœur de l’enquête #

La délocalisation de la Supercoupe d’Espagne en Arabie saoudite est à l’origine de cette enquête. Ce choix controversé a en effet soulevé des questions sur les contrats signés par la RFEF. Les enquêteurs ont effectué plusieurs perquisitions, notamment au siège de la Fédération, à la résidence de Rubiales à Grenade et même à son domicile en République dominicaine.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Depuis 2020, le royaume saoudien accueille les demi-finales et la finale de cette compétition, moyennant une somme de 40 millions d’euros par an. Cet accord a été facilité par la société Kosmos, appartenant à l’ancien défenseur du FC Barcelone, Gerard Piqué. Des enregistrements de conversations entre Rubiales et Piqué ont été révélés, dans lesquels les deux hommes discutent de commissions de plusieurs millions d’euros.

Des accusations multiples #

En plus des charges de corruption, Rubiales fait face à des accusations de blanchiment d’argent, de gestion déloyale et d’appartenance à une organisation criminelle. L’enquête a également mené à l’interpellation de plusieurs responsables de la Fédération, dont le directeur des ressources humaines, Jose Javier Jimenez, et le directeur des services juridiques, Pedro Gonzalez Segura, qui ont tous deux été licenciés.

D’une autre part, Rubiales est également poursuivi dans l’affaire du « baiser forcé » à la joueuse de football Jenni Hermoso, qui a provoqué une indignation internationale. Mis en examen pour agression sexuelle et « coercition », il devrait être jugé prochainement pour ces faits.

Les affaires impliquant Luis Rubiales ne sont pas limitées à ces deux incidents majeurs. Voici une liste d’autres accusations auxquelles il a dû faire face :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Des allégations de pots-de-vin liés à l’attribution de contrats de la Fédération.
  • Des soupçons de manipulation de matchs.
  • Des accusations de gestion financière irresponsable à la tête de la Fédération.

Si Rubiales est reconnu coupable de toutes ces accusations, il pourrait être condamné à plusieurs années de prison, ce qui constituerait un tournant dramatique pour l’ancien chef de la Fédération espagnole de football.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis