Mars 2024 : une série inquiétante de records de température, quelles conséquences pour notre planète ?

Il est de plus en plus difficile d'ignorer les effets du réchauffement climatique sur notre planète.

Une chaleur record pour l’année 2024 #

Depuis près d’un an, chaque mois établit de nouveaux records de température. Selon le service de changement climatique de l’observatoire européen Copernicus, mars 2024 a été le dixième mois consécutif le plus chaud jamais enregistré.

La température moyenne en mars a augmenté de 1,68 degré. Depuis juin 2023, chaque mois a établi un nouveau record de chaleur. Juillet 2023 a même été le mois le plus chaud jamais enregistré dans le monde. La température globale de la planète a augmenté de 1,58 degré par rapport au 19ème siècle, flirtant dangereusement avec la limite des 1,5 degré établie par l’accord de Paris.

Impact sur les océans et le climat #

Non seulement l’air se réchauffe, mais nos océans aussi. Depuis plus d’un an, ils connaissent eux aussi des records de température. En mars 2024, la température moyenne de l’eau des océans a atteint 21,07 degrés. Ce réchauffement met en péril la vie marine et accroît l’humidité atmosphérique, conduisant à des conditions météorologiques instables et potentiellement destructrices.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Le réchauffement des océans diminue également leur capacité à absorber les émissions de gaz à effet de serre, aggravant ainsi la pollution. Plus l’atmosphère se réchauffe, plus les événements climatiques extrêmes seront fréquents et intenses, tels que les vagues de chaleur, les sécheresses, les inondations et les incendies de forêt.

Des conséquences déjà visibles #

Les conséquences du réchauffement climatique sont déjà perceptibles. Des régions comme le Vietnam, la Catalogne, l’Afrique australe et le Mexique sont confrontées à de graves pénuries d’eau. La Russie, le Brésil et la France, quant à elles, font face à des catastrophes naturelles comme de violentes inondations.

Si aucune mesure n’est prise pour lutter contre le changement climatique, de nouveaux records de température pourraient être établis dans les prochains mois, rendant encore plus urgente la nécessité d’agir.

  • Augmentation de la température moyenne de 1,68 degré en mars 2024
  • La température des océans atteint 21,07 degrés en mars 2024
  • Forte possibilité d’événements climatiques extrêmes
  • Conséquences déjà visibles à travers le monde

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis