Quand le football fait face à la terreur : le quart de finale entre PSG-Barcelone et les autres matchs de la Ligue des Champions menacés par des revendications sinistres

Le football, considéré comme le sport le plus populaire au monde, est devenu la cible de menaces inquiétantes.

Le football sous la menace #

Une rencontre particulièrement attendue, celle opposant le Paris Saint-Germain à Barcelone en quart de finale de la Ligue des Champions, ainsi que d’autres matchs de la même compétition, ont été menacés via des messages diffusés sur les réseaux sociaux.

La tension est à son comble, non seulement sur le terrain où deux vieux rivaux s’affrontent, mais aussi hors du terrain où la sécurité est devenue une préoccupation majeure. Les autorités, prenant ces menaces très au sérieux, ont renforcé la sécurité autour de ces événements sportifs.

La source de la menace #

La source de ces menaces n’est autre que le groupe État islamique. Il a incité ses combattants à passer à l’action via des messages partagés sur les réseaux sociaux. Cette situation a conduit à une réunion de crise à Beauvau, en présence du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, les services de renseignement, la police, la gendarmerie et la préfecture de police ont été réunis pour discuter des mesures à prendre.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Un des messages publiés par le groupe terroriste incitait ses sympathisants à « tuer-les tous », posant ainsi une menace directe et explicite non seulement en France, mais aussi dans les autres pays accueillant les matchs de la Ligue des Champions.

Réactions et mesures de sécurité #

En réponse à ces menaces, le ministre de l’Intérieur a annoncé un renforcement significatif des mesures de sécurité. Il a mentionné une « menace caractérisée évoquée publiquement par l’État islamique ». De son côté, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) est aussi sur le qui-vive.

L’UEFA, informée de ces menaces, a assuré que tous les matchs auront lieu, mais avec des « dispositifs de sécurité adaptés ». En Espagne, les autorités ont également renforcé leur dispositif de sécurité pour les matchs prévus à Madrid.

En dépit des menaces, le football continue. Une liste des mesures de sécurité a été mise en place :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Renforcement de la sécurité autour des stades
  • Surveillance accrue des réseaux sociaux
  • Mobilisation des services de renseignement
  • Collaboration entre les autorités nationales et internationales

Malgré la peur, l’espoir demeure que le sport triomphe de la terreur.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :