Un adolescent de 15 ans enlevé et séquestré : Trois adolescents demandent une rançon de plusieurs milliers d’euros à sa mère

Une affaire terrifiante se déroule dans la nuit de dimanche 7 avril à lundi 8 avril 2024 à Saint-Avertin, en Indre-et-Loire.

Une nuit d’horreur en Indre-et-Loire #

Trois individus sont arrêtés, suspectés d’être les auteurs d’un crime odieux : l’enlèvement et la séquestration d’un mineur de 15 ans.

Les suspects, tous majeurs et résidants de Joué-les-Tours, sont immédiatement placés en détention provisoire. Ils sont accusés de séquestration, tentative d’extorsion et violences aggravées sur un adolescent, révèle la procureure de la République de Tours, Catherine Sorita-Minard.

Une mère confrontée à l’inimaginable #

La mère de la victime, résidant en Haute-Savoie, est la première à alerter les autorités. Le dimanche 7 avril 2024, vers 21h30, elle reçoit un appel des kidnappeurs, qui utilisent le téléphone de son fils. L’adolescent avait été enlevé plus tôt dans la journée à Saint-Avertin, où il séjournait chez ses grands-parents.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

D’après les informations recueillies par France Bleu Touraine, les ravisseurs demandent à la mère une rançon de plusieurs milliers d’euros pour libérer son fils. Pour prouver la gravité de la situation, ils lui envoient une photo du visage tuméfié de l’adolescent.

Un dénouement dramatique #

Le rendez-vous pour l’échange est fixé au lundi 8 avril, à 2 heures du matin à Saint-Avertin. C’est là que les forces de l’ordre, en coordination avec la mère de la victime, arrêtent les trois jeunes hommes. Ils sont à bord d’une Renault Clio, où ils détiennent l’adolescent.

La victime porte des marques de coups au visage et aux mains, comme le montrait la photo envoyée à sa mère. Profondément choqué, l’adolescent est immédiatement transporté à l’hôpital. Après avoir été examiné par un médecin légiste, il est autorisé à rentrer chez lui le jour même.

Une enquête en cours #

Une enquête est ouverte pour éclaircir les circonstances de cette affaire. Le motif de l’enlèvement reste pour l’instant inconnu. À ce stade, les enquêteurs excluent tout lien avec un trafic de stupéfiants, indique la procureure de la République dans un communiqué. Le maire de Saint-Avertin précise également que l’affaire n’a aucun rapport avec les récentes agressions de collégiens en France.

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

Les trois hommes, tous originaires de Joué-Lès-Tours, n’ont pas d’antécédents judiciaires. Leur garde à vue est prolongée.

Voici un résumé des faits :

  • Trois individus sont arrêtés pour enlèvement, séquestration et violences aggravées sur un adolescent de 15 ans.
  • Les ravisseurs demandent une rançon de plusieurs milliers d’euros à la mère de la victime.
  • L’adolescent est libéré lors d’un rendez-vous organisé pour l’échange de rançon.
  • Une enquête est ouverte pour déterminer le mobile de l’enlèvement.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :