Manipulation et abus sur Snapchat : un prédateur de 27 ans condamné pour avoir ciblé des jeunes filles vulnérables

Un homme de 27 ans a été reconnu coupable et condamné à sept ans de prison pour avoir abusé sexuellement de près d'une quarantaine de jeunes filles âgées de 10 à 16 ans.

Les faits troublants #

Cet individu, originaire de Kontich, une localité de la province d’Anvers en Belgique, a utilisé l’application de messagerie Snapchat pour commettre ses actes odieux.

Identifié comme Jens H., il a utilisé des méthodes de manipulation pour obtenir des photos dénudées des victimes. Il a exercé une pression constante sur elles, allant jusqu’à les menacer de divulguer leurs photos intimes pour en obtenir davantage.

Une victime parle, une arrestation suit #

En 2021, une des victimes, une adolescente de 14 ans, a porté plainte contre Jens H. après avoir été violée par celui-ci dans sa voiture sur le parking d’une institution pour mineurs. La plainte a conduit à l’arrestation de ce dernier.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Cependant, son séjour en prison a été de courte durée. Libéré un mois plus tard sous surveillance électronique, Jens H. a repris ses activités dégoûtantes sur Snapchat.

Le verdict du tribunal #

Malgré le fait que Jens H. ait nié être un pédophile et ait affirmé que les filles mineures sont simplement plus influençables, le tribunal correctionnel d’Anvers l’a condamné à sept ans de réclusion. Le tribunal a jugé que le risque de récidive était trop élevé pour permettre sa libération.

Jens H. a également été condamné à verser des dizaines de milliers d’euros de dommages et intérêts provisoires à ses victimes. Comme il ne s’est pas présenté à son audience, le tribunal a ordonné son arrestation immédiate.

Voici une liste des mesures prises par le tribunal :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Sept ans de réclusion criminelle
  • Versement de dizaines de milliers d’euros aux victimes
  • Ordre d’arrestation immédiate en raison de son absence à l’audience.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis