Arizona valide une loi de 1864 limitant fortement l’avortement : Quels sont les enjeux et les implications pour l’avenir?

Dans un tournant stupéfiant, la plus haute juridiction de l'Arizona a statué que la loi sur l'avortement de 1864 est maintenant applicable dans l'État.

La loi sur l’avortement de 1864 de l’Arizona jugée valide #

Cette loi interdit pratiquement tous les avortements, sauf si la vie de la mère est en danger, dès le moment de la conception.

Cette loi a été en sommeil pendant des années et est désormais mise en avant, un développement qui pourrait avoir des implications majeures sur les élections présidentielles américaines à venir. Il faut noter que le viol et l’inceste ne sont pas considérés comme des exceptions valides à cette loi.

Réactions et implications politiques #

La décision a suscité une vague de réactions, avec le président américain Joe Biden qui l’a rapidement dénoncée comme « cruelle ». Il a accusé les élus républicains de tenter de priver les femmes de leur liberté et a également pointé du doigt son prédécesseur, Donald Trump.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

D’un autre côté, la procureure générale de l’Arizona, la démocrate Kris Mayes, a fait savoir qu’elle n’engagerait aucune poursuite. Cependant, la situation pourrait changer avec les prochaines élections, car les procureurs sont élus aux États-Unis.

L’avenir de la loi sur l’avortement et ses implications #

La protection constitutionnelle de l’avortement a été annulée en 2022, laissant chaque État responsable de légiférer sur le sujet. Ainsi, bien que la loi ne devrait pas être appliquée pour le moment, les choses pourraient changer en fonction des résultats électoraux.

La décision soulève également les enjeux électoraux à l’approche de la présidentielle, en particulier dans l’Arizona, un État clé où Joe Biden a battu Donald Trump avec seulement 10 000 voix d’avance en 2020.

Voici une liste des principaux points à retenir :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • La loi sur l’avortement de 1864 en Arizona est désormais jugée applicable
  • Elle interdit presque tous les avortements, sauf si la vie de la mère est en danger
  • La décision pourrait avoir de grandes implications pour les élections présidentielles américaines à venir
  • Joe Biden a dénoncé la loi comme cruelle
  • La démocrate Kris Mayes, procureure générale de l’Arizona, a annoncé qu’elle n’engagerait aucune poursuite
  • La protection constitutionnelle de l’avortement a été annulée en 2022
  • L’avenir de cette loi dépendra des résultats des prochaines élections

Le débat sur l’avortement aux États-Unis #

L’avortement est un sujet de discorde depuis plusieurs décennies aux États-Unis. L’annulation de la garantie fédérale du droit à l’IVG s’est avérée très impopulaire auprès du grand public américain dans plusieurs scrutins récents.

Donald Trump a souligné qu’il laisserait la main libre aux États américains pour légiférer sur l’avortement, en cas de retour à la Maison Blanche. Il a déclaré : « Les États détermineront par vote ou par une loi, ou peut-être les deux. Quelle que soit leur décision, elle doit avoir force de loi ».

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :