La Russie ouvre une enquête controversée sur l’Ukraine et les pays occidentaux pour des allégations de soutien au terrorisme

La Russie a récemment lancé une enquête explosive, soupçonnant l'Ukraine et les pays occidentaux de financer le terrorisme.

Enquête russe sur le financement du terrorisme #

Cette enquête fait suite à l’attaque tragique du 22 mars à Moscou, pour laquelle Moscou accuse Kiev et des groupes djihadistes. Les allégations vont plus loin, établissant un lien entre l’attaque et Hunter Biden, fils du président américain Joe Biden.

Le Comité d’enquête russe, l’organe responsable de l’enquête, a mentionné une entreprise ukrainienne nommée Burisma dans laquelle Hunter Biden a occupé un poste au conseil d’administration. Les enquêteurs sont à la recherche de sources de financement d’un montant de plusieurs millions de dollars américains, en provenance de pays occidentaux et impliquant diverses autorités et organisations publiques et commerciales.

Hunter Biden et la compagnie gazière Burisma #

Le nom de la compagnie gazière Burisma est apparu dans l’enquête russe. Les enquêteurs pensent que cette entreprise a servi d’intermédiaire pour des fonds utilisés pour mener des actes terroristes en Russie et à l’étranger. Cependant, aucune preuve concrète n’a été présentée pour étayer ces allégations. L’Ukraine est suspectée d’être impliquée dans des assassinats ciblés depuis le début de l’offensive du Kremlin contre ce pays il y a plus de deux ans.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

La Russie a également suggéré que l’Ukraine aurait été impliquée dans l’attentat dévastateur du 22 mars à Moscou, qui a fait 144 victimes. Cependant, cette version des faits a été rejetée par l’Ukraine et les pays occidentaux, d’autant plus que l’attaque a été revendiquée par le groupe État islamique (EI). Les enquêteurs russes affirment que leurs investigations ont été déclenchées suite à une requête de députés russes concernant le financement présumé d’activités terroristes par des hauts fonctionnaires américains et des pays de l’OTAN.

Les Biden nient les allégations #

Les accusations russes ont été vivement démenties par Joe Biden et son fils Hunter. Jake Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale du président américain, a qualifié ces allégations de « ridicules ». Il a affirmé que tant la Russie que les États-Unis savent que l’EI est responsable de l’attentat à Moscou.

La collaboration de Hunter Biden avec Burisma a toujours été un sujet de controverse. Les adversaires républicains de la Maison-Blanche ont souvent utilisé cette relation pour critiquer la famille Biden. Néanmoins, le fils du président a toujours nié être impliqué dans des activités illégales ou immorales, tout comme son père. En février, un ancien informateur du FBI a été arrêté pour avoir fabriqué de fausses accusations de corruption contre Joe et Hunter Biden.

  • La Russie soupçonne l’Ukraine et les pays occidentaux de financer le terrorisme.
  • L’attaque du 22 mars à Moscou est au centre de l’enquête.
  • Hunter Biden et la compagnie gazière Burisma sont mentionnés dans l’enquête.
  • Les accusations ont été largement rejetées et critiquées.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis