La Corée du Sud dans l’arène politique : le président Yoon face à un test décisif lors des élections législatives

Le mercredi dernier a marqué un tournant dans l'histoire politique de la Corée du Sud.

Un test de popularité pour le président Yoon #

Les citoyens se sont rendus aux urnes pour élire leurs représentants au Parlement. Le vote a également servi de baromètre de l’opinion publique sur le président Yoon Suk Yeol et sa politique conservatrice.

Le président Yoon, qui a remporté une victoire serrée lors des élections présidentielles de 2022, n’a jamais réussi à gagner l’approbation massive de l’opinion publique. Son taux de popularité a stagné autour de 30%, et son manque de majorité parlementaire a entravé ses efforts pour mettre en œuvre son programme politique conservateur.

Une confrontation féroce entre le parti démocrate et le parti du pouvoir au peuple #

Le Parti démocrate, dirigé par Lee Jae-myung, a été un rival sérieux pour le président Yoon. Blessé gravement dans une attaque au couteau il y a trois mois, Lee pourrait, selon les sondages, augmenter la majorité de son parti au Parlement, qui compte 300 membres élus pour quatre ans.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Le Parti du pouvoir au peuple (PPP) du président Yoon, quant à lui, est au coude-à-coude avec le nouveau Parti Reconstruire la Corée dans les sondages. Ce dernier, dirigé par l’ancien ministre de la Justice, Cho Kuk, a récemment connu une montée en popularité, capitalisant sur le mécontentement généralisé envers le gouvernement et l’opposition.

Les enjeux pour les jeunes électeurs #

Les élections ont également révélé un profond sentiment de frustration parmi les jeunes électeurs. Beaucoup se sentent ignorés par une politique dominée par des hommes âgés qui semblent indifférents à leurs préoccupations, comme le coût du logement et l’insécurité de l’emploi.

La catastrophe de la bousculade de Halloween à Séoul en 2022, qui a fait plus de 150 morts, principalement des jeunes, a mis en évidence ces sentiments. La tragédie a été attribuée à une série de négligences de la part des autorités, renforçant encore la méfiance des jeunes envers le gouvernement.

Les principaux points de cette élection peuvent être résumés comme suit :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Le président Yoon Suk Yeol fait face à un test de popularité
  • La rivalité entre le Parti démocrate et le Parti du pouvoir au peuple
  • La montée du Parti Reconstruire la Corée
  • Le mécontentement des jeunes électeurs

Les résultats de ces élections auront sans doute un impact significatif sur le paysage politique de la Corée du Sud et pourraient redéfinir l’avenir politique du président Yoon. Reste à savoir si ces élections marqueront le début d’une nouvelle ère ou simplement la continuation de l’ancienne.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :