LR accentue la pression sur le gouvernement face à la crise du déficit public : un débat crucial pour l’avenir économique de la France

Les républicains (LR) ont attiré l'attention sur le déficit public accru lors de leur événement, la "Nuit de l'économie" à Paris.

LR se penche sur le déficit public #

Cet événement, prévu depuis longtemps, a été une occasion pour les dirigeants de LR de critiquer l’état « catastrophique » des finances publiques. Ils espèrent ainsi améliorer leur image en se positionnant comme des défenseurs du sérieux budgétaire.

Le parti se sent revigoré dans sa critique de l’exécutif suite à l’échec de la réforme des retraites. De plus, l’annonce d’un déficit record de 5,5 % du PIB enflamme leur critique de l’exécutif. Bruno Retailleau, le chef de file des sénateurs LR, a souligné l’impact néfaste de la dette publique sur la France.

LR et la politique économique #

Geoffroy Didier, un des coordonnateurs de l’événement, a insisté sur les différences entre LR et le gouvernement actuel en matière de politique économique et budgétaire. Le parti se veut être le représentant de ceux qui créent de la richesse et souhaite renouer le dialogue avec ceux qui ont été déçus par le gouvernement actuel.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

LR base sa proposition sur une politique libérale sans utiliser le terme « rigueur ». Le parti a présenté un contre-budget de 25 milliards d’économies et envisage un plan de 100 milliards d’euros de dépenses en moins. Ce plan repose principalement sur une réduction des dépenses sociales, associée à une réforme en profondeur de l’Etat et de la fonction publique.

Propositions de LR pour la réduction des dépenses #

LR propose également de réduire les dépenses liées à l’immigration et de lutter contre la fraude sociale et fiscale. Le parti envisage de réaliser des économies supplémentaires grâce à ces mesures. LR promet aussi des baisses d’impôts pour se rapprocher de la moyenne européenne et propose des augmentations de salaire exonérées de charges jusqu’à « 10 % d’augmentation ».

Le parti a également demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la croissance rapide de la dette française depuis l’élection présidentielle de 2017. LR a déjà établi ses lignes rouges pour le futur budget, notamment l’absence de hausse d’impôts.

Voici une liste récapitulative des propositions de LR pour réduire le déficit public :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Réduction des dépenses sociales
  • Réforme de l’Etat et de la fonction publique
  • Contrôle de l’immigration et lutte contre la fraude fiscale
  • Baisses d’impôts et augmentations de salaire exonérées de charges
  • Création d’une commission d’enquête parlementaire sur la croissance de la dette

Le débat autour du déficit public est loin de se terminer et promet d’être un enjeu majeur pour les élections européennes de juin. LR se positionne comme une alternative sérieuse face à l’exécutif actuel dans la gestion de la crise économique.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis