Comprendre l’influence du stress sur les crises d’épilepsie: une exploration de la réalité

La question de l'influence du stress sur les crises d'épilepsie est une préoccupation majeure pour les patients et leurs proches.

Le stress et l’épilepsie: une relation complexe #

L’épilepsie, une maladie neurologique qui affecte environ 650 000 personnes en France, est souvent ingérable même avec les médicaments. Environ 30% des patients souffrent toujours de crises d’épilepsie malgré le traitement. Cela soulève la question cruciale: peut-on prévenir ces crises et le stress en est-il un déclencheur?

Le Dr Marie Denuelle, neurologue au Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse, a mené une recherche pour répondre à ces questions. Elle a partagé ses résultats lors d’une réunion d’information publique intitulée « Épilepsies et recherche » au Centre de Recherche Cerveau et Cognition à Toulouse.

Études de cas et perceptions des patients #

« Nos patients rapportent que le stress est le premier facteur favorisant les crises d’épilepsie », souligne le Dr Denuelle. Plusieurs questions persistent: est-ce que l’exposition à un stress aigu augmente la fréquence des crises d’épilepsie? Les événements stressants vécus précocement chez les enfants augmentent-ils la probabilité de déclencher la maladie épileptique? L’anxiété et la dépression augmentent-elles la fréquence des crises?

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Des études sur les animaux ont montré qu’un stress aigu, subi dans la petite enfance, pouvait entraîner des modifications structurelles dans le cerveau et provoquer une neuroinflammation. C’est ce qu’on appelle la théorie du double choc: un événement stressant crée de la vulnérabilité et un deuxième augmente la susceptibilité de faire des crises. Cependant, cela n’a jamais été prouvé chez l’être humain.

L’étude EPISTRESS #

À Toulouse, l’étude EPISTRESS, dont les résultats sont en cours d’analyse, cherche à vérifier deux hypothèses. Premièrement, le stress joue-t-il un rôle dans le déclenchement de l’épilepsie en zone temporale? Deuxièmement, l’exposition répétée à des évènements stressants favorise-t-elle les crises en contexte émotionnel? Pour répondre à ces questions, un auto-questionnaire a été rempli par 239 patients, dont la moitié présentaient une épilepsie d’origine temporale.

Les résultats de cette étude pourraient apporter des réponses cruciales. Les expositions récurrentes à des événements stressants pourraient augmenter la vulnérabilité émotionnelle et entraîner une augmentation de la fréquence des crises d’épilepsie en contexte de stress émotionnel. Il est donc essentiel de mieux comprendre ce lien entre stress et épilepsie afin d’améliorer la prise en charge des patients par une approche plus intégrée de leur contexte de vie et en proposant des thérapies complémentaires sur la gestion du stress.

Voici les facteurs clés à prendre en compte:

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Le rôle potentiel du stress dans le déclenchement des crises d’épilepsie
  • Les effets de l’exposition répétée au stress
  • L’importance de la gestion du stress dans la prise en charge de l’épilepsie

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :