Financement de TotalEnergies : le cri du cœur des ONG pour un avenir climatique plus sûr

En ces temps de crise climatique, les ONG engagées pour la sauvegarde de notre planète ont choisi de monter au créneau.

Les ONG se mobilisent pour le climat #

Ces organisations non gouvernementales, connues pour leurs campagnes de sensibilisation menées auprès des actionnaires des grandes entreprises pétrolières, ont décidé d’élargir leur champ d’action. Désormais, ce sont aussi les banques et les investisseurs qui sont dans leur ligne de mire.

Ces acteurs financiers, qui organisent, structurent et mettent sur le marché les émissions obligataires, sont invités à prendre position. Les ONG les incitent à prendre conscience de leur rôle dans le financement des activités ayant un impact majeur sur le climat, et à agir en conséquence.

Une action ciblée sur le financement de TotalEnergies #

Plus précisément, l’attention des ONG s’est récemment portée sur le financement de TotalEnergies. Une soixantaine d’entre elles, dont Reclaim Finance et Les Amis de la Terre, ont adressé une lettre ouverte à six grands investisseurs internationaux et vingt-quatre banques. Le message est clair : elles invitent ces acteurs à ne pas participer aux émissions d’obligations de TotalEnergies.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Les géants de la gestion d’actifs, tels que l’Américain BlackRock, le Français Amundi, l’Allemand Allianz GI, ainsi que le fonds souverain norvégien, font partie des destinataires de cette lettre. Des institutions bancaires internationales, y compris françaises comme BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale et Natixis, ont également été interpellées.

Quelles implications pour l’avenir ? #

Cette mobilisation des ONG marque une étape importante dans la lutte contre le changement climatique. En s’adressant directement aux acteurs financiers, elles cherchent à influencer les choix d’investissement à long terme, et donc la transition vers une économie plus respectueuse de l’environnement.

C’est une invitation à repenser notre système financier, à le rendre plus vertueux, plus responsable. Car l’argent a le pouvoir de changer le monde, et ce monde, nous avons la responsabilité de le laisser en bon état pour les générations futures.

  • Mobilisation des ONG pour le climat
  • Interpellation des banques et investisseurs
  • Action ciblée sur le financement de TotalEnergies
  • Influence sur les choix d’investissement à long terme
  • Invitation à un système financier plus responsable

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis