Jonathann Daval face à la justice, une deuxième fois : la dénonciation calomnieuse envers son ex-belle-famille au coeur du débat

Jonathann Daval, déjà condamné à une peine de 25 ans de réclusion pour le meurtre de son épouse Alexia en 2017, se retrouve une fois de plus devant le tribunal.

Une seconde chance pour la justice #

Cette fois-ci, il est jugé pour dénonciation calomnieuse envers son ancienne belle-famille.

C’est à 13h30 que s’ouvre le procès, au tribunal correctionnel de Besançon. Le parquet a demandé que Daval, aujourd’hui âgé de 40 ans, soit extrait de prison pour assister à son procès, soulignant l’importance de cet événement judiciaire.

Les accusations de daval : un complot familial ? #

L’affaire Daval a suscité une vive émotion en France, surtout au moment où le mouvement #MeToo ravivait les discussions sur les violences faites aux femmes. Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, parents d’Alexia, leur fille Stéphanie et son mari Grégory Gay, ont cité Jonathann à comparaître pour avoir accusé ce dernier du meurtre d’Alexia.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Mis en cause par Daval en 2018, Grégory Gay a vu sa vie bouleversée par ces accusations. Daval avait alors affirmé que son beau-frère avait étranglé Alexia, et avait parlé d’un « pacte secret pour étouffer l’affaire » au sein de la famille. La vérité est finalement révélée quelques mois plus tard, lorsque Daval reconnaît avoir menti.

La défense de daval : une affaire d’argent ? #

Jonathann Daval risque une peine supplémentaire de cinq ans de prison, qui serait confondue avec sa condamnation pour meurtre. La belle-famille de Daval réclame quant à elle 60 000 euros de dommages et intérêts. Cela comprend 30 000 euros pour Grégory Gay, 10 000 euros pour la sœur d’Alexia et 10 000 euros pour chacun des parents.

La défense de Jonathann Daval soutient que le procès vise uniquement à obtenir de l’argent. Pour elle, le procès est inutile puisque Daval a déjà reconnu son mensonge et présenté ses excuses. Cependant, la question de la réparation pour la famille reste ouverte.

  • Jonathann Daval avait accusé son beau-frère du meurtre d’Alexia en 2018.
  • Il a finalement reconnu avoir menti six mois plus tard.
  • Daval a étranglé Alexia chez eux à Gray-la-Ville (Haute-Saône) dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017.
  • Il a ensuite transporté son corps dans un bois, y a mis le feu et a prétendu qu’elle n’était pas revenue de son jogging.
  • Il a joué le rôle du veuf éploré pendant trois mois dans les médias avant d’être démasqué.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :