Un ralentissement préoccupant de l’embauche en Alsace : est-ce l’annonce d’un futur économique incertain ?

Les chiffres récents concernant l'emploi en Alsace ont de quoi susciter l'inquiétude.

Un coup d’oeil sur le rythme d’embauche en alsace en 2023 #

En effet, la croissance de l’emploi salarié dans le secteur privé a été d’à peine 0,1 % en 2023, ce qui représente 630 postes créés net. Une augmentation minimale qui contraste fortement avec les années précédentes.

Cette situation a été marquée par un dynamisme certain dans le secteur de l’hébergement-restauration avec la création de 1.140 postes en un an, soit une augmentation de 3,1 %. Par ailleurs, le commerce et les autres services ont cumulé 2.860 créations. Cependant, ces données positives sont contrebalancées par un recul de l’emploi dans l’industrie et la construction, ainsi qu’une baisse notable de 8,5 % dans l’intérim.

Une inégale répartition des emplois sur le territoire alsacien #

Si on regarde de plus près la répartition des emplois sur le territoire alsacien, on constate de fortes disparités. Alors que les effectifs salariés ont augmenté de 1 % dans le Bas-Rhin, notamment grâce à la zone d’emploi de Strasbourg, autour de Haguenau et Sélestat, l’emploi a reculé de 0,9 % et 0,6 % respectivement.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Le Haut-Rhin, quant à lui, a perdu 0,5 % de ses postes. Les zones d’emploi de Saint-Louis et Mulhouse ont connu des baisses de 1,8 % et 0,8 % respectivement. Par contre, celle de Colmar a vu ses effectifs progresser de 0,8 %.

Le grand est et le contexte général de l’emploi #

Si l’on élargit notre regard à l’ensemble de la région Grand Est, nous constatons que seuls le Bas-Rhin et la Meurthe-et-Moselle ont une croissance positive d’effectifs salariés. En effet, le rythme de croissance, qui avait repris après la crise sanitaire du Covid, s’affaiblit progressivement pour aboutir à une diminution des effectifs salariés du secteur privé au quatrième trimestre 2023. Un constat alarmant, car il représente une perte de 1.940 postes.

Malgré tout, le salaire moyen par tête a augmenté de 3,8 % pour atteindre 2.713 euros dans les deux départements. Un point positif dans un contexte économique pour le moins complexe.

Voici un résumé des points clés :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Une croissance de l’emploi salarié de 0,1 % en 2023 en Alsace.
  • Un dynamisme dans l’hébergement-restauration et le commerce, mais un recul dans l’industrie, la construction et l’intérim.
  • Des disparités de l’emploi sur le territoire alsacien avec une augmentation dans le Bas-Rhin mais une baisse dans le Haut-Rhin.
  • Une baisse des effectifs salariés dans la région Grand Est.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis