Un voyage inattendu : la transformation radicale des écoles normales du 21e siècle et ce que cela signifie pour vous

Il est indéniable que le système éducatif français est en train de subir une transformation profonde.

Un nouvel horizon pour la formation des enseignants #

La réforme Blanquer de 2019, malgré ses critiques, vient d’être renversée, et un nouveau projet de recrutement et de formation des enseignants est en cours d’élaboration par Gabriel Attal. Toutefois, ce nouveau projet a suscité des inquiétudes parmi les associations universitaires d’histoire et de géographie.

Le projet, baptisé « Écoles normales du XXIe siècle », promet de révolutionner la formation initiale et le recrutement des enseignants. Cependant, les détails restent flous et le rythme effréné du changement a laissé peu de place à la concertation, une situation qui a été critiquée par plusieurs associations universitaires.

Les détails de la réforme #

Les changements prévus sont nombreux et significatifs. Au niveau de la licence, un cycle préparatoire aux nouvelles écoles nationales supérieures du professorat (ENSP) est en train d’être créé. Ce cycle inclut une licence préparatoire au professorat des écoles (LPPE) pour le concours de recrutement au professorat des écoles (CRPE) et deux modules « enseignement » dans les licences disciplinaires pour le Capes, soit deux semestres complets.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Au niveau du master, un « cycle supérieur des ENSP » est en cours d’intégration, comprenant une formation professionnalisante pour les lauréats du concours. De plus, le concours lui-même est désormais prévu pour le second semestre de la L3, un changement majeur par rapport à son emplacement traditionnel à bac +4, et plus récemment, en fin de M2 (bac +5).

Les réactions face à la réforme #

Les associations universitaires d’histoire et de géographie, qui sont parmi les premières à réagir à la réforme, ont accueilli favorablement la mise à terme de la réforme de 2019. Cependant, elles ont exprimé des réserves quant au nouveau projet de Gabriel Attal, le qualifiant de « flou » et « lancé à marche forcée ».

Elles ont appelé à un report de son application afin de permettre une concertation plus approfondie sur les détails de la réforme. Il reste à voir si leurs appels seront entendus et si le processus de changement sera ralenti pour permettre une discussion plus approfondie.

  • Création d’un cycle préparatoire pour les nouvelles ENSP
  • Changement du moment du concours de recrutement
  • Appel des associations universitaires pour un report de la réforme

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis