Chèque énergie 2024 : l’inquiétude grandit face à l’incertitude planant sur 1 million de bénéficiaires potentiels

Le chèque énergie, une initiative du gouvernement pour aider les foyers à faible revenu à payer leurs factures énergétiques, est confronté à un défi majeur en 2024.

Défis et critiques pour le chèque énergie 2024 #

Vingt associations de consommateurs, d’aide au logement et syndicats de salariés ont exprimé leur inquiétude concernant l’absence de réponse adéquate face à la menace qui pèse sur environ 1 million de nouveaux bénéficiaires potentiels du chèque énergie qui risquent d’être oubliés cette année.

Deux mois après avoir initialement tiré la sonnette d’alarme, ces organisations reviennent à la charge, exigeant une communication claire et un processus de réclamation simplifié pour les personnes oubliées. Le ministère de l’Economie a promis un guichet de réclamation qui devrait être mis en place d’ici l’été.

Un million de bénéficiaires à risque #

Le problème concerne un million de foyers qui auraient normalement dû recevoir leur chèque énergie en avril. Cependant, en raison de « raisons techniques », ces bénéficiaires ne recevront pas le chèque automatiquement et devront le demander via le guichet de réclamation promis.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a assuré qu’il n’y aurait pas de perdants. Pourtant, les associations de consommateurs sont sceptiques. Le simulateur actuel ne permet pas aux nouveaux bénéficiaires potentiels de vérifier leur éligibilité sur la base de leurs revenus de 2022. L’outil est basé sur les revenus de 2021, ce qui pose un problème pour les nouveaux bénéficiaires qui devront réclamer leur chèque par eux-mêmes dans les prochains mois.

Appel à une communication claire et à une procédure simple #

Les vingt associations critiquent la communication gouvernementale sur le chèque énergie 2024. Selon elles, le gouvernement passe sous silence le fait qu’une part importante des ménages modestes qui devraient bénéficier du chèque énergie sera contrainte de passer par ce système de réclamation, à cause d’un « raté incroyable de l’administration ».

Elles soulignent que la tâche qui attend le ministère des Finances est immense après la distribution automatique des chèques énergie aux 5,6 millions de foyers qui l’ont déjà reçu l’année précédente. Les associations espèrent que la plateforme en ligne sera à la hauteur de l’enjeu et permettra d’enregistrer les demandes de ce million de bénéficiaires potentiels que les services fiscaux ne peuvent identifier.

  • Le ministre a promis qu’il n’y aurait pas de perdants.
  • Un guichet de réclamation doit être mis en place d’ici l’été.
  • Les associations demandent une communication claire et une procédure simple.

Les associations appellent le ministre à confirmer son engagement et à mettre en place une communication claire et une procédure simple pour permettre à tous les bénéficiaires d’accéder à cette aide. Elles estiment que la recherche permanente d’économies dans le cadre du budget de l’État ne doit pas pénaliser les ménages les plus fragilisés.

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis