Européennes 2024 : l’essor vert et la compétition des listes écologistes enflamment le débat

Le spectre politique de l'Europe semble se parer de plus en plus de vert.

Émergence des écologistes sur la scène politique #

L’écologie, avec toutes ses nuances, pourrait être la faction politique la plus représentée dans les urnes lors des élections européennes du 9 juin 2024. Plusieurs mouvements écologistes s’apprêtent à s’inscrire dans la course électorale, à l’instar de la Révolution écologique pour le vivant (REV), qui se joindra à la liste de Manon Aubry, représentant La France insoumise.

Ces partis et listes, dont les noms sont souvent similaires, s’apprêtent à déposer officiellement leurs candidatures entre le 6 et le 17 mai. La diversité de ces listes représente une preuve concrète de l’importance croissante de l’écologie dans le paysage politique européen.

Le poids des écologistes dans le débat politique #

Les Écologistes, anciennement connus sous le nom de Les Verts et Europe Écologie-Les Verts (EELV), sont la principale formation écologiste. Ancrée à gauche depuis 1993, la formation a exprimé son ambition de devenir une force dominante dans le contexte de l’urgence climatique et de l’érosion du Parti socialiste depuis l’élection présidentielle de 2017. La liste de Yannick Jadot avait obtenu 13,5% des suffrages exprimés aux européennes de 2019, surpassant toutes les autres à gauche.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Cependant, les sondages actuels révèlent une stagnation de Marie Toussaint, ce qui pourrait être un signe de la concurrence accrue entre les différentes formations écologistes. Les européennes sont traditionnellement favorables aux écologistes, en raison du système de représentation proportionnelle à un tour et de l’ouverture de ce groupe politique au fédéralisme européen.

La diversité des listes écologistes #

Plusieurs autres listes écologistes se positionnent sur l’échiquier politique. La liste « Europe Territoires Écologie » se positionne au centre gauche, tandis que « Écologie au centre » se présente comme une alternative aux principales formations écologistes. « Écologie positive et territoires » se distingue par sa volonté de promouvoir une « écologie positive », en opposition à une écologie « punitive ».

Enfin, le Parti animaliste, avec Hélène Thouy à sa tête, représente le mouvement le plus radical, remettant en question le « spécisme », c’est-à-dire la séparation entre l’humain et l’animal.

Voici un aperçu des différentes listes écologistes pour les Européennes 2024 :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Les Écologistes
  • Europe Territoires Écologie
  • Écologie au centre
  • Écologie positive et territoires
  • Parti animaliste

Une compétition écologiste en vue #

Avec une telle profusion de listes écologistes, la compétition s’annonce rude pour les élections européennes de 2024. Le défi est double : d’une part, se démarquer des autres formations écologistes ; d’autre part, convaincre le public de l’urgence d’une transition écologique.

Il ne fait aucun doute que l’écologie sera au cœur des débats lors de ces élections. C’est un signe encourageant pour ceux qui luttent pour une plus grande prise de conscience des enjeux environnementaux. Seul le temps dira quelle formation écologiste trouvera le plus d’écho auprès des électeurs.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis