Plongez dans l’avenir: découvrez les 14 nouvelles zones de baignade prévues dans le Val-de-Marne

Au cœur de la région francilienne, l'excitation monte à l'approche des Jeux Olympiques.

Un nouvel avenir pour la baignade dans la Seine et la Marne #

La Seine et la Marne, deux rivières emblématiques, se préparent à accueillir des épreuves de triathlon et de nage libre sur dix kilomètres. Mais qu’adviendra-t-il de ces eaux après la grande compétition?

En prévision de cet événement, les collectivités locales et l’Agence Parisienne d’Urbanisme (APUR) se mobilisent pour mettre en place des « plans baignade ». L’objectif? Transformer durablement le rapport de la ville à l’eau et offrir de nouvelles perspectives de loisirs. En effet, 32 sites de baignade ont été recensés dans 26 communes, dont 14 se trouvent dans le Val-de-Marne.

Les sites pressentis pour un plongeon estival #

Le Val-de-Marne ne manque pas d’atouts pour les amateurs de baignade. Parmi les sites envisagés, on retrouve Saint-Maur-des-Fossés, qui pourrait ouvrir dès cet été. Le Perreux-sur-Marne, envisage également l’implantation d’un site de baignade près de la passerelle de Bry. D’autres communes comme Maisons-Alfort, Saint-Maurice, Champigny-sur-Marne, Joinville-le-Pont ont également des projets en cours.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

D’autres sites sont envisagés en amont de la Seine. Choisy-le-Roi pourrait donner le coup d’envoi dès cet été, tandis que Vitry-sur-Seine, Ivry-sur-Seine, Villeneuve-le-Roi et Orly sont également sur les rangs. Villeneuve-Saint-Georges envisage même deux sites de baignade.

  • Saint-Maur-des-Fossés
  • Le Perreux-sur-Marne
  • Maisons-Alfort
  • Saint-Maurice
  • Champigny-sur-Marne
  • Joinville-le-Pont
  • Choisy-le-Roi
  • Vitry-sur-Seine
  • Ivry-sur-Seine
  • Villeneuve-le-Roi
  • Orly
  • Villeneuve-Saint-Georges (deux sites)

Assurer la qualité de l’eau pour les baigneurs #

Le Département du Val-de-Marne n’est pas en reste et s’est engagé à investir 150 millions d’euros pour améliorer l’assainissement des eaux pluviales et des eaux usées. L’objectif est de garantir une qualité d’eau irréprochable et de rendre baignable la Seine et la Marne dès 2024.

Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports et des JO, s’est montrée confiante quant à l’objectif de réduire de 75% la pollution bactériologique de la Seine. Un plan d’action est déjà en cours pour garantir la qualité de l’eau pour les épreuves olympiques de cet été et pour les futurs baigneurs.

La nage en eau libre n’aura jamais été aussi accessible. Préparez vos maillots, l’avenir de la baignade s’annonce radieux dans le Val-de-Marne !

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :