Un scandale à Rouen : des allégations de maltraitance d’enfants dans une crèche locale ébranlent la communauté

Un scandale secoue actuellement la ville de Rouen.

Maltraitance alléguée dans une crèche de Rouen #

Il concerne la crèche « les Malicieux de Beauvoisine ». Plusieurs parents et anciens employés ont en effet dévoilé des faits de maltraitance qui auraient lieu depuis plusieurs mois dans cet établissement de petite enfance. Des accusations qui ont ébranlé la communauté et mis en lumière des problèmes graves dans le secteur de la petite enfance.

Les allégations sont graves et nombreuses. Violences envers les enfants, blessures non déclarées, manque de nourriture : la liste est longue. Malgré deux contrôles réalisés suite à six signalements à la Protection maternelle et infantile (PMI), la situation n’aurait pas évolué.

Un témoignage accablant #

Un témoignage particulièrement dérangeant a été rapporté par la mère d’une petite fille d’un an, Louison. Selon elle, sa fille aurait vomi à plusieurs reprises sans qu’aucune maladie ne soit constatée par le médecin. De plus, pendant deux jours, l’enfant n’aurait pas été « dans son état normal ». La crèche lui aurait finalement révélé qu’une autre enfant avait, je cite, « éclaté la tête de ma fille par terre ».

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Face à cette situation, la mère de Louison a porté plainte. Malheureusement, sans preuve, la plainte n’a pas abouti. Cependant, la directrice régionale des crèches des Petits Chaperons Rouges a concédé une erreur du personnel qui n’a pas suivi les procédures.

L’avis des anciens employés #

Les parents ne sont pas les seuls à avoir dénoncé les agissements au sein de la crèche. Des anciens employés ont également témoigné. Une ex-aide auxiliaire à la petite enfance a notamment déclaré qu’elle avait dû « à plusieurs reprises, aller faire des courses en catastrophe pour que les enfants puissent manger ».

Elle a aussi fait part de violences physiques de la part d’une autre auxiliaire. Face à une enfant qui refusait de faire la sieste, sa collègue aurait « perdu patience ». La suite est choquante : « Elle l’a prise par les bras, l’a forcée à se coucher puis l’a bloquée dans le lit pour qu’elle ne se lève pas. »

En réponse à ces allégations, la direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités a décidé d’intervenir. Le cas de Louison fera l’objet d’une enquête plus approfondie.

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

Voici une liste des problèmes couramment rencontrés dans les crèches :

  • Manque de personnel
  • Formation insuffisante du personnel
  • Absence de contrôle
  • Violence envers les enfants

Il est important de rappeler que tous les enfants ont droit à un environnement sûr et aimant. Cette affaire soulève des questions importantes sur la façon dont nous protégeons nos enfants les plus vulnérables.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis