Trafic de drogue à Toulouse : une offensive majeure secoue le quartier de la Reynerie et pose la question de l’avenir de cette activité illicite

Le trafic de drogue dans le quartier toulousain de la Reynerie a subi un coup significatif suite à l'action décisive des forces de l'ordre.

Un coup sévère porté au trafic de drogue à la Reynerie #

Une opération d’envergure, baptisée « Place nette XXL », a été menée après plusieurs mois d’enquête minutieuse. En résulte, dix individus ont été arrêtés et mis en examen par une juge d’instruction.

Malgré l’essor du trafic de drogues sur les réseaux sociaux, ce quartier sensible de Toulouse a maintenu une activité « traditionnelle » de vente de drogues. Les halls d’immeubles ont servi de points de vente pendant des décennies. Cette opération a révélé que ces points de vente génèrent encore des bénéfices substantiels, malgré les contestations des avocats des accusés concernant les chiffres présentés par les enquêteurs.

Arrestations surprenantes à Toulouse et à Barcelone #

Sur les quatorze individus ciblés par l’opération, quatre ont réussi à échapper à la police, disparaissant mystérieusement juste avant l’arrivée des officiers de police judiciaire. Cependant, les preuves accumulées contre eux demeurent, comprenant des surveillances, des photos et des enregistrements de conversations.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

En collaboration avec la police espagnole, un homme de 30 ans a été arrêté à Barcelone. Cet individu est considéré par les enquêteurs comme le chef de l’organisation, son frère restant à Toulouse. Cette famille aurait repris les rênes du trafic après l’assassinat de Djamel Thari en 2017, un crime lié à des rivalités entre bandes.

Saisie impressionnante d’actifs criminels #

Sur les onze personnes arrêtées, dix ont été présentées, dont deux mineurs. Neuf ont été incarcérées, une a été laissée en liberté sous contrôle judiciaire. Ces individus sont soupçonnés d’avoir joué des rôles actifs dans le trafic de drogues, comme gérants, nourrices, trésoriers des points de vente ou transporteurs entre Toulouse et l’Espagne.

Les perquisitions ont permis de saisir 12 kg de cannabis, 400 g de cocaïne et divers actifs criminels. Le procureur Samuel Vuelta-Simon estime la valeur totale de ces actifs à environ 120 000 €. Ces actifs se répartissent entre argent liquide, accessoires et vêtements de luxe, un jet-ski et plusieurs voitures.

Voici une liste des actifs criminels saisis :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Cannabis : 12 kg
  • Cocaïne : 400 g
  • Argent liquide : environ 8 000 €
  • Accessoires et vêtements de luxe
  • Un jet-ski
  • Plusieurs voitures

Malgré cette opération réussie, l’avenir de l’activité de trafic de drogues dans le quartier reste incertain. Les remplaçants ne manquent jamais lorsque une équipe se retrouve derrière les barreaux. Des épisodes de violence et d’intimidation pourraient donc survenir dans les semaines à venir. Cependant, les forces de l’ordre sont déterminées à maintenir la pression et à lutter sans relâche contre ce fléau.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis