Embarquez dans la lutte contre la sédentarité : participez aux « journées pour une France en forme » et découvrez le pouvoir de l’activité physique

Imaginez une France où tout le monde bouge, où la sédentarité n'est plus la norme.

Une initiative pour stimuler l’activité physique en France #

C’est l’ambition des « Journées pour une France en forme », prévues du 10 avril au 14 juin, dans les grandes métropoles de chaque région. L’attribution du label de grande cause nationale au développement des pratiques sportives en 2024 donne une visibilité à cette cause.

Le ministère des sports et des Jeux olympiques ainsi que le ministère de la santé ont organisé 15 événements distincts. L’objectif ? Mobiliser tous ceux qui luttent contre la sédentarité et l’inactivité et qui promeuvent l’activité physique ou sportive.

Des événements pour sensibiliser le public #

À l’occasion de ces journées, plusieurs colloques se tiendront pour discuter des dangers de la sédentarité et des avantages du sport santé. Ces échanges s’adressent en particulier aux acteurs de terrain : mouvement sportif et associations, communauté éducative, professionnels de santé, élus, etc. Des villages de partenaires seront également ouverts dans certaines régions, proposant des animations sportives organisées par des étudiants en sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps).

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Ces initiatives visent à faire prendre conscience au public d’un enjeu de santé publique majeur : la pratique d’une activité physique ou sportive. La France se classe malheureusement 119e sur 146 pays en matière de place consacrée à la pratique d’une activité physique chez les jeunes et les adolescents, selon une étude de l’OMS de 2020.

La sédentarité : un danger pour la santé #

Le collectif Pour une France en forme, composé de douze médecins et mené par le médecin et animateur Michel Cymes, attire l’attention sur ce retard. Ils soulignent que de nombreux adolescents développent aujourd’hui des maladies généralement associées aux personnes âgées. Le diabète de type 2, qui touchait autrefois les hommes de 50 ou 60 ans, est de plus en plus fréquent chez les jeunes.

Une étude de l’Inserm publiée en février révélait que les jeunes (18-24 ans) étaient quatre fois plus nombreux à être obèses qu’en 1997. Les adultes ne sont pas non plus à l’abri : près d’un adulte sur deux est en surpoids en France (47,3%), et 17% de la population est obèse, soit deux fois plus qu’il y a 25 ans.

Voici quelques moyens de lutter contre la sédentarité :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Faire de l’exercice physique régulièrement
  • Prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur
  • Se lever et marcher pendant les pauses au travail
  • Opter pour des trajets à pied ou à vélo lorsque c’est possible

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :