Le match PSG-Barça de la Ligue des champions : une soirée de football sous haute surveillance mais sans menace concrète

Prisca Thevenot, la porte-parole du gouvernement, a affirmé mercredi dernier qu'il n'y avait "pas de menace avérée" concernant le match de la Ligue des champions entre le PSG et le Barça.

Le discours rassurant du gouvernement #

Cette rencontre sportive d’importance a eu lieu au Parc des Princes.

Elle a précisé lors du compte rendu du Conseil des ministres que leur « prudence et leur responsabilité restent de chaque instant » bien qu’il n’y ait pas de menace imminente. Le gouvernement souhaite avant tout maintenir un climat de sécurité et de sérénité autour de cet événement sportif majeur.

Une sécurité renforcée pour le match #

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait parlé d’une « menace caractérisée évoquée publiquement par l’Etat islamique ». En réponse à cela, il a assuré que les moyens de sécurité avaient été « considérablement » renforcés pour le match au Parc des Princes.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Sept unités de forces mobiles ont été mobilisées pour assurer la sécurité du match, ainsi que des unités spécialisées, dont la BRI. Selon une source policière, environ un millier de policiers étaient sur le terrain. Des drones ont également été déployés, selon un arrêté de la préfecture de police de Paris.

Menace de l’Etat islamique : une réalité ou une intimidation ? #

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) s’est montrée très active, comme l’a rapporté M. Darmanin. L’Etat islamique aurait menacé les quarts de finale de la Ligue des champions, sans cibler spécifiquement la France.

Malgré ces menaces, les deux premiers quarts de finale entre le Real Madrid et Manchester City d’une part, et Arsenal et le Bayern Munich de l’autre, se sont déroulés sans incident. Ceci nous rappelle que le sport doit toujours rester un lieu de convivialité et de partage, malgré les menaces qui peuvent peser sur lui.

Voici les principales mesures de sécurité mises en place pour ce match :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Renforcement des moyens de sécurité
  • Mobilisation de sept unités de forces mobiles
  • Présence d’unités spécialisées, dont la BRI
  • Déploiement de drones
  • Mobilisation d’environ un millier de policiers

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis