Paris 2024: quand la médaille d’or olympique devient plus précieuse avec l’introduction des primes pour les athlètes

Imaginez être un athlète, avoir consacré votre vie à l'entraînement et à la compétition, et enfin remporter la médaille d'or aux Jeux Olympiques.

Une surprise pour les athlètes des JO de Paris 2024 #

Vous avez atteint le sommet de votre sport, mais que diriez-vous si votre récompense ne se limitait pas à une simple médaille ? Pour la première fois dans l’histoire des Jeux Olympiques, les athlètes qui décrocheront l’or à Paris en 2024 recevront une prime, une annonce faite par la Fédération internationale d’athlétisme.

En effet, un montant de 50 000 dollars sera attribué à chaque médaillé d’or. Cette révélation a été faite par le président de World Athletics, Sebastian Coe. Les athlètes des épreuves de relais auront également droit à cette prime, mais ils devront la diviser entre eux.

Une initiative qui fait sensation #

Cette décision de prime olympique marque une étape significative dans le monde de l’athlétisme. C’est une reconnaissance du rôle crucial que jouent les athlètes dans les Jeux Olympiques et du travail acharné qu’ils fournissent. Selon Sebastian Coe, cette initiative est une continuation d’un mouvement amorcé en 2015, où tous les fonds reçus du Comité international olympique sont reversés directement au sport.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

La dotation globale de la fédération internationale d’athlétisme pour les JO de 2024 atteindra 2,4 millions de dollars, soit 2,2 millions d’euros. Cette somme sera prise sur l’allocation versée tous les quatre ans par le Comité international olympique (CIO) à World Athletics.

Une mesure qui se poursuivra #

Ce n’est pas seulement pour les JO de Paris 2024 que cette mesure est mise en place. Les plans sont déjà en cours pour étendre cette prime aux Jeux olympiques de Los Angeles en 2028. Mais il y a une surprise supplémentaire: non seulement les médaillés d’or, mais aussi ceux qui décrochent l’argent et le bronze seront éligibles à une prime.

C’est une affirmation puissante de la valeur des athlètes et de leur contribution à l’événement mondial que sont les Jeux Olympiques. C’est une reconnaissance que, même si on ne peut pas attribuer une valeur marchande à une médaille olympique ou à l’engagement nécessaire pour représenter son pays aux Jeux Olympiques, il est crucial de commencer à reverser une partie des revenus générés aux athlètes qui transforment les Jeux en un spectacle mondial.

Voici quelques-unes des disciplines qui seront récompensées par des primes :

À lire Céline Dion hésite encore à revenir sur scène malgré son combat contre une maladie rare

  • Saut en longueur
  • Marathon
  • Lancer de poids

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :