Êtes-vous un vendeur sur Vinted ? Vous pourriez être surpris de savoir quand déclarer vos revenus aux impôts

Vous êtes nombreux à utiliser Vinted et d'autres plateformes en ligne pour vendre des articles dont vous n'avez plus besoin.

La réalité des obligations fiscales pour les ventes sur Vinted #

C’est une excellente façon de libérer de l’espace chez vous tout en gagnant un peu d’argent extra. Cependant, vous pourriez être surpris d’apprendre que ces revenus doivent être déclarés aux impôts.

En 2023, des millions de français ont vendu des articles sur divers sites, dont Vinted. Avec l’ouverture de la campagne de déclaration des revenus de 2024, il est temps de déclarer ces revenus aux impôts. Les plateformes en ligne vous envoient des mails pour vous avertir des revenus qu’elles vont communiquer à la Direction générale des impôts. Mais comment savoir si ces revenus sont imposables ?

Comprendre et calculer vos revenus issus de ces plateformes #

La première étape consiste à comprendre combien ces plateformes ont généré de revenus pour vous entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre de la même année. Vinted, par exemple, est légalement obligé de vous fournir cette information par email avant le 31 janvier. Cet email indique le montant brut des sommes que vous avez reçues au cours de l’année précédente.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

En vertu de l’article 242 bis du code général des impôts, ces entreprises sont tenues de communiquer « le nombre et le montant total brut des transactions réalisées par l’utilisateur au cours de l’année civile précédente ». Si le montant de vos revenus a dépassé les 3.000 euros l’an dernier ou si vous avez effectué plus de 20 transactions sur ces plateformes, elles ont également l’obligation de le signaler à l’administration fiscale. Cela ne signifie pas nécessairement que vous serez taxé, mais cela permet aux inspecteurs et contrôleurs des impôts de vérifier s’il y a fraude.

La taxation des revenus de Vinted : une affaire complexe #

Il est important de noter que l’administration fiscale fait une distinction entre la revente d’objets dont vous vouliez simplement vous débarrasser et la revente à but commercial. Si vous vendez vos anciens vêtements, livres, petits meubles, etc., ces revenus ne sont pas imposables… jusqu’à 5.000 euros.

Au-delà de ce montant, l’administration pourra vous taxer. Dans ce cas, les revenus peuvent être taxés à hauteur de 19 %. Il existe toutefois des exceptions : la vente de voitures, d’électroménager ou de meubles (commode, table…) n’est pas taxable, même au-delà de 5.000 euros. Cependant, si vous achetez des objets d’occasion en grande quantité pour les revendre et en tirer profit, ou si vous fabriquez des objets pour les revendre, c’est considéré comme une activité commerciale qui doit être déclarée et taxée en conséquence.

Pour résumer, voici quelques points clés à retenir :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • Les revenus générés sur Vinted et autres plateformes similaires doivent être déclarés aux impôts.
  • Si vous avez réalisé plus de 20 transactions ou si vos revenus dépassent 3.000 euros, l’administration fiscale en sera informée.
  • La vente d’objets personnels n’est pas imposable jusqu’à 5.000 euros. Au-delà, elle peut être taxée à hauteur de 19 %.
  • La revente à but commercial est toujours imposable, quelle que soit la somme.

Il est donc crucial de bien comprendre ces règles pour éviter les mauvaises surprises. N’oubliez pas, si vous êtes un vendeur régulier sur Vinted, il est de votre responsabilité de déclarer correctement vos revenus.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis