Paris et Madrid : mesures de sécurité accrues face à des menaces d’actes de l’EI durant les matchs de la Ligue des champions

La sécurité a été significativement renforcée à Paris et Madrid, à l'approche des quarts de finale de la Ligue des champions.

Renforcement de la sécurité à Paris et Madrid #

Des menaces provenant de l’État islamique (EI) ont mené à l’application de ces mesures préventives lors des matchs entre le PSG et Barcelone, ainsi qu’entre l’Atlético et le Borussia Dortmund.

La porte-parole du gouvernement français, Prisca Thevenot, a toutefois tenu à préciser qu’il n’y avait pas de menace avérée sur le match parisien. De plus, les deux premiers quarts de finale ont eu lieu sans incidents, malgré les menaces.

Enjeux sécuritaires et spectacle sportif #

Malgré le contexte de tension, l’attention ne s’est pas complètement détournée du spectacle sportif. Le match entre le Paris SG de Kylian Mbappé et le FC Barcelone de Robert Lewandowski promet d’être passionnant. De plus, des choix stratégiques intéressants ont été faits par l’entraîneur du PSG, Luis Enrique, pour faire face à l’adversaire.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Mais l’enjeu sécuritaire a bien sûr pesé sur le contexte du match. Les menaces de l’EI sur internet n’ont pas été prises à la légère, et les mesures de sécurité ont été renforcées dans un contexte de risque d’alerte attentat très élevé.

Implication des forces de sécurité #

Plusieurs unités de forces mobiles ainsi que des unités spécialisées ont été mobilisées pour assurer la sécurité lors du match PSG-Barça. Un déploiement de drones a également été mis en place par la préfecture de police de Paris.

À Madrid également, une présence policière accrue a été déployée pour le match. Le préfet Francisco Martín Aguirre a annoncé un « déploiement extraordinaire de sécurité ».

La sécurité a été renforcée autour des stades de football, avec notamment :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • La mobilisation de plusieurs unités de forces mobiles
  • La mise à disposition d’unités spécialisées
  • Le déploiement de drones
  • L’augmentation de la présence policière

Menaces et vigilance #

Les menaces de l’EI, bien que non circonstanciées, ont été prises très au sérieux. Un combattant, masqué et armé, a été présenté devant des photos des quatre stades des quarts de finale aller. Le message « Tuez-les tous » a été clairement communiqué.

Malgré ce climat tendu, les joueurs ont su rester concentrés et ont livré des performances impressionnantes. Les spectateurs attendent désormais avec impatience le match entre le PSG et le Barça, deux équipes qui ont déjà fourni des matchs mémorables par le passé.

Une rivalité sportive intense #

La rivalité entre le PSG et le Barça a donné lieu à des matchs inoubliables. On se souvient notamment de la remontada de 2017, où Barcelone avait renversé un PSG confiant après une large victoire trois semaines plus tôt. Depuis, le PSG a pris sa revanche, mais le contexte actuel donne à ce match un enjeu supplémentaire.

Le vainqueur de ce duel, qui sera connu après le match retour la semaine prochaine, sera favori pour la demi-finale qui l’opposera soit à l’Atlético, soit au Borussia Dortmund. Malgré les tensions, le spectacle sportif promet d’être au rendez-vous.

À lire Voici l’aide de 500 euros que vous oubliez peut-être de réclamer : ne passez pas à côté

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis