Le combat du Costa Rica contre une invasion d’insectes carnivores obsédants

Une épidémie terrifiante a frappé le Costa Rica plus tôt cette année, avec un ennemi minuscule mais dévastateur : la larve de mouche bouchère du Nouveau Monde.

Le combat du Costa Rica contre une invasion d’insectes dévastateurs #

Ces insectes carnivores ont l’habitude de pondre dans la chair d’animaux vivants, créant d’horribles infections et causant parfois la mort.

En février, le pays a été contraint de déclarer l’état d’urgence face à l’augmentation alarmante des infections causées par ces insectes. Descendantes des mouches à viande originaires des Amériques, ces larves ont causé des ravages sur le continent américain depuis des siècles, et leur menace ne semble pas s’apaiser.

Le fléau des larves de mouches bouchères #

Aujourd’hui, la majorité de ces mouches bouchères se trouvent dans les pays du nord de l’Amérique du Sud, mais des cas ont été observés aussi loin que le Mexique, les États-Unis et même le Royaume-Uni. Leur dangerosité réside dans leur méthode de reproduction : elles pondent leurs œufs non pas dans des carcasses, mais dans des animaux vivants.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Une fois les œufs déposés sur une plaie, l’infestation commence. Les œufs éclosent en moins de 24 heures, et l’odeur de la chair infectée attire d’autres mouches qui cherchent un endroit pour pondre. Une semaine après l’éclosion, les larves ont plus que doublé de taille et commencent leur transformation pour devenir de nouvelles mouches, prêtes à perpétuer ce cycle macabre.

La lutte pour l’éradication #

Des méthodes pour lutter contre cette prolifération ont déjà prouvé leur efficacité. Le Département américain de l’Agriculture a mené une campagne d’éradication de plusieurs décennies qui a abouti à la première éradication réussie en Amérique du Nord dans les années 1960.

La technique utilisée, connue sous le nom de technique de l’insecte stérile (SIT), consiste à stériliser des millions de mouches mâles qui sont ensuite lâchées dans les populations existantes. Cela empêche la création d’œufs viables, car les femelles ne s’accouplent qu’une fois au cours de leur vie. Cette technique a été utilisée avec succès contre de nombreuses invasions de mouches dans le monde.

Voici quelques faits sur la mouche bouchère du Nouveau Monde :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • Elle est originaire des Amériques.
  • Elle pond ses œufs dans la chair des animaux vivants.
  • Les larves peuvent causer des infections graves et parfois la mort.
  • Elles sont principalement présentes dans les pays du nord de l’Amérique du Sud, mais ont été observées dans d’autres parties du monde.

En affrontant cet ennemi minuscule mais redoutable, le Costa Rica nous donne une leçon de courage et de résilience. Espérons que leurs efforts pour éradiquer cette menace porteront leurs fruits et qu’ils pourront à nouveau vivre sans la peur constante de ces insectes carnivores.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis