La crainte persistante des athlètes féminines en 2024 : L’impact des menstruations sur leur performance et leur image

Le rôle des menstruations dans les succès et les échecs des athlètes féminines a longtemps été négligé.

Menstruations et compétition sportive : une lutte silencieuse #

Cependant, en 2024, ce sujet gagne en visibilité, les athlètes verbalisant de plus en plus leurs inquiétudes. Selon une étude de Always de 2023, une athlète sur deux a déjà vécu l’anxiété menstruelle. Cette expérience mensuelle est une source de stress, pouvant perturber la concentration et affecter la performance.

Les inquiétudes des athlètes sont diverses : douleurs, fuites, poids, état de forme. Marie-Amélie Le Fur, médaillée paralympique et présidente du Comité paralympique et sportif français, a exprimé l’énorme charge mentale que représentent les règles pour les athlètes. Elle a également révélé ses propres craintes lors des compétitions, notamment celle de savoir si son tampon a bougé, une préoccupation partagée par 76% des sportives interrogées par Always.

L’impact des menstruations sur la performance : que savons-nous ? #

La peur des fuites en pleine compétition est réelle, mais des solutions sont mises en place pour aider les sportives à gérer leur stress. Nike a lancé un short spécial menstruation lors de la Coupe du monde féminine de football en 2023. D’autres athlètes ont recours à des méthodes chimiques pour éviter leurs règles, enchaînant les plaquettes de pilules. Cela dit, 40% des athlètes craignent une baisse de performance pendant leurs règles.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

L’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep) a souligné l’importance de tenir compte des cycles menstruels dans les entraînements, les hormones ayant un impact sur la performance. Par exemple, le début du cycle, où les hormones sont au plus bas, n’est pas le moment idéal pour augmenter l’intensité des exercices.

Un progrès lent mais sûr #

Malgré les efforts de sensibilisation, l’évolution est lente. Les commentaires sexistes, comme « Oh ça va, tu es de mauvaise humeur quand tu as tes règles », perpétuent une perception négative des règles. Les sportives sont parfois incertaines sur la gestion de leurs règles pendant leur carrière, cherchant des conseils auprès des athlètes plus âgées.

Always a pris l’initiative d’aborder le problème directement, en fournissant le village olympique en protections périodiques lors des Jeux de Paris. Selon une étude de l’entreprise, 61% des athlètes ont déjà été prises au dépourvu sans produit d’hygiène disponible avant une séance sportive, et 67% ont déjà dû porter le même tampon ou protège-slip pendant des heures lors de compétitions.

  • Les athlètes féminines ont besoin de soutien pour gérer l’impact des menstruations sur leur performance et leur bien-être.
  • La sensibilisation et l’éducation sur la gestion des menstruations chez les athlètes féminines est essentielle.
  • Des initiatives comme celle d’Always peuvent aider à combler le fossé en matière de produits d’hygiène menstruelle dans le sport.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis