Le coût des émeutes de 2023 en France : un milliard d’euros de dégâts, selon le sénat

Les émeutes qui ont éclaté suite au décès de Nahel en juin 2023 ont laissé derrière elles un paysage de désolation.

Le coût exorbitant des émeutes de 2023 #

Les dégâts matériels, selon le Sénat, s’élèvent à un milliard d’euros, une somme jamais atteinte dans l’histoire des violences urbaines du pays.

Le rapport de la commission des Lois du Sénat, intitulé « Comprendre, évaluer, réagir », apporte un éclairage inédit sur ces événements tragiques et propose 25 mesures pour éviter une telle catastrophe à l’avenir.

Le bilan détaillé des émeutes #

Durant ces onze jours de chaos, plus d’un millier de personnes ont été blessées, dont 782 membres des forces de l’ordre. Les assureurs ont enregistré 16 400 sinistres, pour une facture de 793 millions d’euros. Un coût qui ne représente qu’une fraction des dégâts réels et qui surpasse déjà de quatre fois celui des émeutes de 2005.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Derrière ces chiffres effrayants se cache une détresse sociale profonde. Le décès de Nahel Mrezouk a déclenché une vague de colère et de défiance envers l’autorité. Près de 50 000 émeutiers ont été comptabilisés par le Sénat, dont un tiers de mineurs et 60% de primo-délinquants.

Les réseaux sociaux, facteurs d’amplification #

Les réseaux sociaux ont joué un rôle majeur dans l’amplification de la violence durant ces émeutes. Un grand nombre de jeunes se sont mobilisés, provoquant une escalade de la violence. Le rapport du Sénat souligne la nécessité d’imaginer un dispositif pour reprendre le contrôle de la situation.

Le profil type de l’émeutier est celui d’un homme, français, âgé de 23 ans en moyenne, célibataire, sans enfants, vivant chez ses parents, avec un niveau d’éducation secondaire, maximum baccalauréat.

Le rapport du Sénat propose une série de mesures, allant du « bannissement numérique » à l’encadrement des mortiers d’artifice, en passant par l’équipement systématique de caméras piéton pour les forces de l’ordre. Voici quelques-unes de ces propositions :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • Mise en place d’un « bannissement numérique » pour les émeutiers.
  • Encadrement des mortiers d’artifice.
  • Équipement systématique des forces de l’ordre en caméras piéton.

Le Sénat espère que ces propositions seront prises en compte par le gouvernement pour prévenir de nouvelles émeutes à l’avenir.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis