Les défis budgétaires de la France : une trajectoire incertaine vers un déficit de 5,1% en 2024 et une chasse à 10 milliards d’euros

Le ministère de l'Économie a récemment dévoilé une prévision inquiétante pour le déficit public de 2024.

Une prévision inquiétante pour 2024 #

Il est maintenant attendu à 5,1% du PIB, nécessitant une recherche de 10 milliards d’euros supplémentaires dans le budget de cette année. Cette projection a été revue à la hausse par rapport à la prévision initiale de 4,4%, en raison d’un dérapage significatif en 2023.

En effet, le déficit a atteint 5,5% du PIB en 2023, bien au-delà des 4,9% initialement prévus. La cause principale de ce dérapage est une diminution des recettes, qui s’est avérée plus importante que prévue. La situation a été présentée lors de la récente mise à jour du programme de Stabilité de la France.

Des mesures draconiennes pour rétablir la situation #

Face à cette situation, le ministère de l’Économie et des Finances a annoncé des mesures d’urgence en février. Cela signifie un ajustement du budget de l’Etat de dix milliards d’euros. C’est l’ajustement le plus important qui pouvait être fait par décret, sans nécessiter l’approbation d’un projet de loi de finances rectificative (PLFR) au Parlement.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Malgré ces mesures, le ministère a averti que dix milliards d’euros supplémentaires devront être trouvés cette année pour maintenir le déficit à 5,1%. C’est un défi considérable, d’autant plus que le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Gabriel Attal s’opposent à un PLFR.

Pistes pour trouver les milliards nécessaires #

Le ministère recherche activement des solutions pour trouver ces milliards manquants. Une possibilité est de recourir à des « mises en réserve assez significatives » des ministères. Les collectivités locales seront également sollicitées pour participer à ce redressement. Ces dernières seront attendues pour contribuer de manière significative à ces efforts.

Malgré ces efforts, le gouvernement reste optimiste quant à la possibilité de réduire le déficit à moins de 3% du PIB d’ici 2027, conformément à ses engagements européens. Pour atteindre cet objectif, le déficit devrait être ramené à 4,1% du PIB en 2025, puis à 3,6% en 2026.

  • Une trajectoire ambitieuse pour atteindre 2,9% du PIB en 2027.
  • Des mesures de « justice fiscale » pourraient être envisagées pour atteindre cet objectif.
  • Le gouvernement mise sur une reprise de la croissance économique.
  • Des coupes budgétaires de 20 milliards sont prévues pour 2025.

La dette française : un poids lourd de l’avenir #

Réduire le déficit est essentiel pour gérer l’impact futur de la dette française. La dette a été gonflée par la hausse des taux d’intérêt ces deux dernières années. Selon les projections du gouvernement, la dette ne diminuera que légèrement en pourcentage du PIB d’ici 2027, passant de 112,3% à 112%.

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

Cependant, la charge de la dette elle-même augmenterait considérablement, passant de 46,3 milliards d’euros en 2024 à 72,3 milliards en 2027. Ces chiffres ont été dévoilés lors de la récente présentation du programme de Stabilité, qui sera discuté au Parlement à la fin du mois.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis