Au coeur de l’Aveyron, une grande maison de luxe envisage d’acquérir le château de Graves : un renouveau royal pour une demeure historique ?

Depuis un laps de deux années, le château de Graves, situé à Villefranche-de-Rouergue, est sur le marché, cherchant activement un nouveau propriétaire.

Le château de graves : une demeure en quête d’un repreneur #

Ce lieu historique, actuellement la propriété de la Congrégation des Sacrés-Cœurs, semble enfin approcher d’une potentielle vente. Les sept hectares de ce domaine majestueux sont disponibles en un ou plusieurs lots, ouvrant une multitude de possibilités pour les futurs acquéreurs.

Le château offre un potentiel immense pour diverses initiatives. Selon la congrégation religieuse, des projets allant de l’habitat partagé à l’hébergement touristique, incluant les activités évènementielles, des initiatives pastorales ou culturelles, et même les dispositifs sociaux ou médico-sociaux, sont tous des concepts qui pourraient s’épanouir sur ce site.

Un futur complexe de luxe ? #

Une rumeur persistante circule selon laquelle le groupe de luxe LVMH aurait montré un intérêt significatif pour ce bien historique. L’ambition serait de transformer cette demeure en un complexe de luxe, doté d’un hôtel et d’un restaurant. Les propriétaires du restaurant Saint-Ex, situé non loin de là, auraient même été approchés pour gérer la restauration de ce potentiel complexe.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Il convient toutefois de noter que rien n’est encore gravé dans la pierre. Un potentiel repreneur a visité le château il y a quelques semaines, mais aucun projet définitif n’a été confirmé à ce jour.

Un passé riche et une nouvelle vie à l’horizon #

Erigé au XVIe siècle par Jean Imbert Dardenne, un riche marchand de cuivre, le château de Graves a connu de nombreuses vies. Racheté par la Congrégation des Sacrés-Cœurs en 1846, la demeure a ainsi accueilli une école pour garçons jusqu’en 1905. Cependant, avec le temps, le site a perdu de son importance pour la congrégation, qui fait face à des défis tels que la diminution du nombre de Frères et l’augmentation de la dépendance de plusieurs d’entre eux.

Avec la perte du bail de l’internat du lycée Saint-Joseph et du lycée agricole de Monteils en 2023, le château a subi un coup dur. Actuellement, le domaine accueille des événements privés, et pourrait bénéficier grandement de l’arrivée d’un nouveau propriétaire.

Quelques-uns des nombreux projets envisagés pour ce château sont :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • Des initiatives d’habitat partagé
  • Un hébergement touristique
  • Des activités évènementielles
  • Des dispositifs sociaux ou médico-sociaux
  • Des initiatives pastorales ou culturelles

Seul le temps nous dira ce qui se passera pour cette remarquable propriété aveyronnaise. Une chose est sûre : le futur du château de Graves semble prometteur, qu’il devienne un complexe de luxe ou une demeure partagée.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis