Les pompiers de l’Ariège face à la bataille : trois feux de végétation en quatre jours détruisent 90 hectares de terrain

Du 4 au 7 avril, l'Ariège a été le théâtre d'une série d'incendies dévastateurs.

Une série d’incendies touche l’Ariège #

Les sapeurs-pompiers ont été confrontés à trois feux de végétation distincts, réduisant à néant près de 90 hectares de terrain. Malgré les défis d’accès aux terrains difficiles, les pompiers ont réussi à maîtriser les flammes.

Le colonel Olivier Blanco, directeur du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de l’Ariège, a partagé les difficultés rencontrées par ses équipes. Selon lui, la coordination et la rotation des effectifs ont été cruciales pour faire face à cette situation d’urgence.

Un combat contre les éléments #

Le premier feu s’est déclaré le jeudi après-midi dans la commune d’Axiat, menaçant une sapinière. Les pompiers ont été surpris par la rapidité de propagation du feu, alimenté par le vent, les températures élevées en montagne et la sécheresse de la végétation. Face aux prévisions météorologiques, une interdiction d’écobuage pour le week-end a été rapidement proposée et mise en place.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Malheureusement, malgré l’interdiction, deux autres incendies ont éclaté durant le week-end. Le samedi, un feu s’est déclaré sur la commune d’Erp, et le dimanche, un autre sur la commune d’Alos. Sans l’arrêté d’interdiction, les conséquences auraient pu être bien plus graves étant donné les conditions extrêmes.

La surprise des internautes et l’origine des feux #

La propagation des flammes dans des zones encore enneigées a surpris de nombreux internautes. Le colonel Blanco a expliqué que la fonte de la neige déshydrate la végétation qui s’enflamme plus facilement. En tout, 19 hectares sont partis en fumée en Haute Ariège et 70 hectares de végétation ont brûlé dans les deux incendies côté Couserans.

Des enquêtes sont actuellement en cours pour déterminer l’origine de ces trois feux. En attendant, les pompiers restent en alerte, prêts à intervenir au moindre signe de danger. Ils ont fait preuve d’un courage et d’une détermination sans faille, rappelant une fois de plus l’importance de leur rôle dans la protection de nos territoires et de nos vies.

Voici un récapitulatif des événements :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • Jeudi : premier feu déclaré à Axiat, menace une sapinière
  • Vendredi : interdiction d’écobuage proposée et mise en place
  • Samedi : feu déclaré à Erp
  • Dimanche : feu déclaré à Alos
  • En tout, 90 hectares de terrain détruits

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis