Une menace insidieuse à Port-Sainte-Marie : une maison en péril suite à un éboulement silencieux

Un banal samedi d'avril s'est transformé en cauchemar pour Thierry Moulin et sa femme, résidents de la paisible commune de Port-Sainte-Marie.

Une menace silencieuse et déconcertante #

Ce qui semblait être un jour comme les autres a pris une tournure dramatique lorsque le couple a découvert un éboulement massif juste au-dessus de leur résidence. La terre avait avancé silencieusement vers leur domicile, sans leur laisser de chance d’anticiper la catastrophe.

Leur maison, nichée au pied d’une colline et séparée de l’éboulement par une humble rambarde en bois, est devenue une victime silencieuse de la force de la nature. Aucun bruit, aucune alerte, juste une masse de terre qui a déchiré la verdure environnante en deux, avançant inexorablement vers leur domicile.

Alerte et réactions #

Le couple, désemparé face à cette menace qui s’approchait toujours plus près de leur maison, a rapidement alerté la mairie. Le verdict était sans appel : un éboulement avait bien eu lieu. Le soutien de la mairie et des services de l’État a été un rayon de lumière dans ce scénario sombre, apportant un semblant d’espoir au couple.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Face à l’urgence de la situation, le Cerema, organisme gouvernemental spécialisé dans ce type de catastrophe, a été saisi. Avec pour mission de réaliser des carottages pour évaluer la géologie du lieu, trouver les raisons de l’éboulement et envisager les mesures possibles, cet organisme a été un acteur clé dans la lutte contre l’avancée de la menace.

Une situation qui s’aggrave #

Malgré les efforts déployés, la situation n’a cessé de se dégrader. Le pied de l’éboulement n’a cessé d’avancer, passant de 9 mètres à 6 mètres en seulement quelques jours. La perspective d’une évacuation est devenue de plus en plus concrète pour le couple, qui a finalement été contraint de quitter leur maison.

La maison, qui avait été acquise en 1999, est maintenant à la merci de l’éboulement. Le retraité, bien qu’inquiet, reste vigilant et en contact avec son assurance. Toutefois, sans dégâts avérés et sans reconnaissance officielle de catastrophe naturelle, l’assurance ne peut rien faire pour l’instant.

Voici une liste des principaux événements de cette histoire :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • Découverte de l’éboulement par le couple
  • Contact avec la mairie et les services de l’État
  • Intervention du Cerema pour évaluer la situation
  • Avancée continue de l’éboulement
  • Évacuation du couple de leur maison

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis